BBY THIES

Et si Idy travaillait pour Macky?

Et si Idy travaillait pour Macky?

La dernière trouvaille de l’ex-maire de Thiès, président du Rewmi est de redorer le blason de Macky Sall, son adversaire politique qu’il a le plus honni dans sa carrière. Les rafales d’invectives qu’il lui applique à chacune de ses sorties ont comme effet d’éponger la vague d’antipathie qui naissait sous la pression des urgences sociales non satisfaites. Par ses assauts intempestifs, Idrissa Seck a mis Macky Sall en posture de victime innocente face à des propos jugés parfois irrationnels ou pour le moins infondés car le chouchou de la cité du Rail affirme que le président de l’Apr « wéroul » alors que ce dernier, à tous les égards, semble bien mieux portant que lui? les sénégalais commencent à se poser des questions… Il s’agit surtout de savoir si un Idy déjà touché par une déconvenue électorale lors du référendum, n’est pas aujourd’hui coulé par la libération de Karim Wade son challenge pour la caporalisation de l’électorat du Sopi.

Cette manœuvre, aux antipodes de l’élégance républicaine est entrain de produire des effets contraires. Les sénégalais qui ont un faible pour les victimes, surtout quand elles sont injustement harcelées, s’érigent déjà en rampant pour fustiger la démarche de Mara . Son horizon est aujourd’hui brumeux et il le sait, surtout que la mairie de Thiès est en train de lui échapper par suite de la rébellion de Talla Sylla, dépité par ses galipettes.

Autre question que ses partisans se posent dans la foulée de l’incompréhensible : le patron du Rewmi est-il déjà dans l’après ? Il consacrera une bonne partie de cette année post-législative à former des élus « orange » et à exposer dans les médias de nouvelles têtes. Mais si sa tête à lui est en ce moment à court d’idées efficientes, pour booster son hégémonie politique, les pages de son agenda pour les jours à venir sont pleines d’activités ciblées pour manger du Macky à la tartare. Si le président du Conseil départemental ne change pas de cap, pour offrir aux sénégalais un discours mieux articulé à leurs préoccupations, il risque bien de dérouler le film de son ascension politique en sens inverse. Les tentatives de rabibochage n’y pourront rien.

La Rédaction

Negoce

1 Comment

  1. Mandiaye Ndiaye

    Je suis désolé mais je ne vois pas la nécessité de victimiser Macky Sall car Idrissa a été clair à travers ses propos en tant que citoyen sénégalais il voit en Macky Sall un Président incompétent qui mène le Sénégal à l’agonie et face à ces dérives en tant qu’homme libre et véridique il lui serait extrêmement difficile de se taire.
    Et de grâce arrêtez de déformer les propos de Idrissa Seck lorsqu’il dit « wéroul », il n’assimile pas le Président Macky Sall à un fou mais le mot « wéroul » signifit non-respect de la parole « kaadu Macky Sall wéroul » puisqu’il s’est dédit plusieurs fois (wakh wakhéte).
    « Meunoul » le président Idrissa Seck fait allusion à l’incompétence du President Macky Sall.
    « Jubul » au vue des négociations qui ont été faites sur le dos du peuple sénégalais avec une puissance étrangère, Idrissa Seck l’a qualifié de deal international ce qui est une triste réalité.

    Reply

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…