août 16, 2017

Contact: 775312579 Email: redaction@thiesinfo.com

EVÉNEMENTIEL – CAMEROUN : Pape Diouf anime les universités du marketing, de la communication et des médias

EVÉNEMENTIEL –  CAMEROUN : Pape Diouf anime les universités du marketing, de la communication et des médias

[template id= »821″]

Le Sénégalais Pape Diouf a été journaliste, agent de joueur et président de l’Olympique de Marseille, le club de football français le plus célèbre à travers le monde. Il était l’invité d’honneur de la 2ème édition des Universités du marketing, de la communication et des médias. Après le premier rendez-vous qui s’est tenu en France en 2011, Ferdinand Nana Payong a déporté son événement au Cameroun au moment où se tient Promote, le Salon international de la Pme et du partenariat de Yaoundé, du 6 au 14 décembre 2014.

Journalistes, marketistes, dirigeants sportifs ou encore enseignants d’universités sont venus aux Universités du marketing écouter Pape Diouf. Il a exposé sur le thème « Médias, sport et argent : peut-on gagner sans jouer ? ». L’expert s’est voulu clair : « Dans le football, l’argent est nécessaire, à condition d’en faire bon usage. Mais l’argent ne suffit pas, l’argent ne fait pas tout. Le Paris St Germain est plus riche que l’Olympique de Marseille, mais ne lui damne pas forcément le pion. » Le rôle de l’argent a même été dénoncé par celui qui, en fin novembre dernier, a passé 36 heures de garde-vue judiciaire en France dans une affaire de transferts frauduleux de joueurs, sans qu’aucune accusation ne pèse sur lui.

Pape Diouf a été le premier agent de joueur du Camerounais Joseph Antoine Bell et du français d’origine ivoirienne Basile Boli. Le Sénégalais a dénoncé la place prépondérante du football en Afrique, qui étouffe les autres sports. « En Afrique, le football emporte tout sur son passage. Et si l’équipe nationale de football ne marche pas, le ministre des Sports est sur la sellette », a-t-il fait remarquer.

Les journalistes ont leur part de responsabilité dans cette situation, pense Pape Doiuf qui dénonce le copinage et la corruption des médias. « Le rôle du journaliste est de faire l’inventaire de ce qui existe et ce qui n’existe pas, analyser la difficulté de la tâche. Le rôle du journaliste est de prendre la plume et de la poser sur la plaie sans vouloir plaire », a rappelé l’ancien journaliste.

 

thiesinfo.com avec Agence Ecofin

thiesinfohalf

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

appli

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…