septembre 20, 2017

Contact: 775312579 Email: redaction@thiesinfo.com
BBY THIES

FINANCE ISLAMIQUE : La Côte d’Ivoire RÉUSSIT sa première émission de SUKUKS et récolte 150 MILLIARDS F Cfa

FINANCE ISLAMIQUE : La Côte d’Ivoire RÉUSSIT sa première émission de SUKUKS et récolte 150 MILLIARDS  F Cfa

La première émission de sukuks de l’Etat ivoirien a rencontré un vif succès.  Ce pays d’Afrique de l’Ouest a réussi à récolter 150 milliards de francs CFA (environ 245 millions de dollars) sur le marché régional de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) grâce à une émission d’obligations islamiques réalisée entre le 20 novembre et le 21 décembre, selon une note d’information publié par le trésor public le 13 janvier.

La répartition géographique des souscriptions à cette émission  dénommée « Sukuk Etat de Côte d’Ivoire 5,75% 2015-2020» fait ressortir que les souscripteurs hors UEMOA tiennent le haut du pavé, plus de 67 milliards FCFA, soit 45% du total des fonds mobilisés, a-t-on ajouté de même source.

Les investisseurs ivoiriens ont souscrit plus de 55 milliards FCFA (37% du montant récolte),  tandis que les souscripteurs de l’UEMOA totalisent plus de 26 milliards FCFA (17%).  La répartition par catégorie de souscripteurs montre que  les investisseurs institutionnels ont  apporté 148 milliards FCFA, soit plus de 98%. Le reste est réparti entre les entreprises (0,55%) et les individus  (0,75%).

Les fonds récoltés serviront à financer le nouveau Programme national de développement (PND). Le succès de cette émission ivoirienne d’obligations islamiques lui a permis d’être choisie comme étant le «Sukuk deal of the year» et «l’Africa deal of the year» par le journal Islamic Finance News (IFN). Locomotive économique de l’UEMOA, la Côte d’Ivoire avait annoncé en avril 2015  un programme d’émission de sukuks de 300 milliards de francs CFA entre 2015 et 2020.

La finance islamique demeure encore peu développée sur le continent africain qui abrite pourtant quelque 400 millions de musulmans. Selon une étude publiée en août dernier par l’agence de notation Standard & Poor’s (S&P), les Etats africains n’ont émis à ce jour qu’un milliard de dollars de sukuks souverains contre une moyenne mondiale de 100 milliards de dollars par an au cours des cinq dernières années.

thiesinfo.com avec Agence Ecofin

appli

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

thies massage