BBY THIES

FOOT : Sepp Blatter assure qu’il RESTERA président de la Fifa

FOOT : Sepp Blatter assure qu’il RESTERA président de la Fifa
Negoce

Joseph « Sepp » Blatter, président démissionnaire de la Fédération internationale de football (Fifa), a réaffirmé qu’il resterait à la tête de la Fifa jusqu’à l’élection de son successeur en février 2016. L’Helvète, visé par une procédure pénale, a par ailleurs assuré  qu’un virement de 2 millions de francs suisses, effectué en faveur de Michel Platini en 2011,  était légal.

Joseph Blatter s’accroche à ses cinq derniers mois à la tête de la Fédération internationale de football (Fifa). Le président démissionnaire, visé en Suisse par une procédure pénale pour « gestion déloyale », serait ainsi dans le collimateur de la Commission d’éthique, le tribunal interne de la Fifa, selon plusieurs médias.

Joseph Blatter s’est toutefois défendu via un communiqué de ses avocats, ce 28 septembre 2015. « Le président Blatter a dit qu’il coopérait avec les autorités et répété qu’il n’avait rien fait d’inapproprié ou d’illégal, et affirmé qu’il allait rester président de la Fifa », jusqu’à l’élection de son successeur le 26 février 2016.

Celui qui est en poste depuis 1998 a par ailleurs assuré qu’un versement de 2 millions de francs suisses effectué en 2011 en faveur de Michel Platini, le patron du football européen (Uefa), était « une rétribution justifiée ». « Le Président Blatter a parlé avec les autorités suisses vendredi du fait que M. Platini avait une relation d’employé avec la Fifa, servant de conseiller du président à partir de 1998 », poursuit le communiqué.

Michel Platini contre-attaque aussi

Le Suisse et le Français, anciens alliés devenus ennemis, adoptent ainsi la même ligne de défense dans ce dossier qui les fragilise. « J’ai entièrement déclaré ces revenus aux autorités, conformément à la loi suisse », a ainsi juré Michel Platini dans une lettre adressée ce 28 septembre 2015 aux 54 fédérations membres de l’Uefa. « J’ai écrit à la Commission d’éthique de la Fifa pour lui demander de m’entendre afin de fournir toutes les informations supplémentaires », ajoute celui qui fait encore figure de favori pour succéder à Blatter.

 Cette contre-attaque des deux hommes fait suite à quatre mois de scandales à la Fifa. Les derniers épisodes en date sont la destitution du Secrétaire général Jérôme Valcke le 15 septembre, l’ouverture d’une procédure pénale à l’encontre de « Sepp » Blatter le 25 septembre, et les accusations de versement illégal en faveur de Michel Platini.

Le « Fifagate » avait éclaté le 27 mai 2015 à Zurich, suite à l’arrestation de plusieurs personnalités du football, à la demande de la justice américaine. La justice suisse avait dans la foulée annoncé avoir ouvert une enquête concernant les conditions d’attribution des Coupes du monde 2018 et 2022 à la Russie et au Qatar.

Source : RFI

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…