octobre 16, 2017

Gambie: Adama Barrow investi, les troupes sénégalaises franchissent la frontière

Gambie: Adama Barrow investi, les troupes sénégalaises franchissent la frontière

Les troupes sénégalaises sont entrées en Gambie ce jeudi 19 janvier, alors que le nouveau président Adama Barrow a prêté serment lors d’une cérémonie officielle à l’ambassade de Gambie au Sénégal.

Positionnées depuis hier le long de la frontière, les troupes sénégalaises ont pénétré ce jeudi après-midi en territoire gambien, a déclaré à l’Agence France-Presse le porte-parole de l’armée, le colonel Abdoul Ndiaye. Un peu plus tôt, un porte-parole de l’armée de l’air nigériane avait indiqué que ses avions effectuaient des vols de reconnaissance au-dessus de Banjul, la capitale gambienne. Ces annonces ont été faites alors que le Conseil de sécurité des Nations unies a exprimé à l’unanimité son soutien aux initiatives menées par la Cédéao pour pousser le président sortant Yahya Jammeh, dont le mandat s’est terminé officiellement hier à minuit, à quitter le pouvoir.

Tandis que les forces militaires passaient à l’action, le président élu Adama Barrow a prêté serment vers 17h, heure locale, à l’ambassade de Gambie au Sénégal devant le président de l’Ordre des avocats gambien, en présence de nombreux responsables d’organisations internationales et régionales.

« Moi, Adama Barrow, jure solennellement que je vais exécuter de manière fidèle la fonction de président de la République de Gambie, je m’engage à la préserver et défendre la Constitution de manière égale envers le peuple, selon la loi, sans peur, sans favoritisme, avec justesse et sans mauvaise volonté. Que Dieu me vienne en aide. »

« C’est un jour qu’aucun Gambien n’oubliera jamais », a déclaré Adama Barrow. Le nouveau président a appelé à l’union, au rassemblement et au travail, en promettant de gouverner en pensant à tous les Gambiens et pas seulement ceux qui ont voté pour lui. Il a également remercié les pays et les institutions qui se sont investis dans la résolution de la crise en Gambie et ordonné au chef de l’état-major et aux officiers supérieurs gambiens de lui montrer leur loyauté en tant que commandant en chef. Mais jamais le nom de Yahya Jammeh n’a été mentionné.

RFI

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.