octobre 18, 2017

OCTOBRE ROSE – HYGIENE DE VIE : Le CANCER, une maladie liée à notre ALIMENTATION

OCTOBRE ROSE – HYGIENE DE VIE :  Le CANCER,  une maladie liée à notre ALIMENTATION

Il est reconnu aujourd’hui que beaucoup de cancers pourraient être évités par une alimentation saine et équilibrée, un poids optimal et une activité physique régulière. Nombreux experts et chercheurs ont estimé que l’évolution de notre mode de vie et de notre environnement au cours des dernières décennies, participe à l’augmentation du nombre de personnes touchées par le cancer.

La sédentarité et l’insuffisance d’activité physique ainsi qu’une profonde modification de notre alimentation représentent des facteurs de risques qu’il faut connaître. La consommation excessive de sucre ainsi que les mauvaises graisses qui ont envahi de nombreux produits ont déséquilibré nos habitudes alimentaires et participé à cet accroissement. Mieux dormir, se détendre, vivre moins stressé, avoir une activité physique régulière et une alimentation plus équilibrée peuvent contribuer, même si certains cancérologues restent prudents, à limiter les risques d’apparition de la maladie. Le surpoids serait bien un facteur de risque de l’apparition du cancer colorectal, de l’œsophage, du rein, de l’endomètre de l’utérus, du pancréas et du sein après la ménopause. D’autre part, certains scientifiques ont confirmé le rôle des aliments contenant des fibres (légumes et céréales complètes) dans la prévention des risques du cancer colorectal. Manger plus de fruits et légumes est la façon la plus efficace de réduire notre risque de cancer après le fait de ne pas fumer.

D’après une vaste enquête à la prévention et à la maîtrise du cancer par une alimentation et un mode de vie équilibrée, il n’y a pas de pilule miracle. Seule une attention constante  est garante de notre bonne santé. Les compléments alimentaires à hautes doses peuvent avoir des effets néfastes, sauf lorsqu’ils sont recommandés par votre médecin. Les éléments nutritifs assurés par une alimentation équilibrée sont donc les plus profitables pour la santé.

Pour les éléments précieux, il y a les vitamines. On les trouve aussi dans les poissons gras, les légumes, les fruits, et encore plein d’autres aliments végétaux. Ils sont très précieux parce qu’ils aident à digérer, améliorent le système immunitaire, renforcent les os et surtout, préviennent le cancer. Les plus importants sont les antioxydants et les antimutagènes. Ces composés protègent l’organisme des radicaux libres, ces derniers sont créés par la pollution, les rayons du soleil, la respiration et le métabolisme du corps, ou encore certaines toxines comme le tabac. Ces molécules instables peuvent abîmer les cellules de notre corps, conduisant le cancer. Les antioxydants captent les radicaux libres, empêchent leur formation, détoxifient la cellule ou empêchent la formation de composés mutagènes réduisant ainsi leurs effets cancérigènes. Une saine alimentation permettrait de réduire de 30 à 40% les risques de cancer. En point de mire : les fruits et les légumes.

 VOICI LES RECOMMANDATIONS ANTI-CANCER PROPOSÉES :

 1 – Pratiquer une activité physique de trente (30) minutes chaque jour ;

2 – Eviter la surcharge pondérale et être aussi mince que possible en maintenant un Indice de Masse Corporelle (IMC), comprit entre 21 et 23 ;

3 – Eviter les boissons sucrées ;

4 – Limiter la consommation d’aliments à forte densité calorique, en particulier les produits à teneur élevée en sucre ajouté, ou faibles en fibre, ou riches en matière grasse ;

5 – Augmenter la consommation de légumes, fruits, céréales complètes et légumes secs : en consommer au minimum 400 grammes par jour ;

6 – Limiter la consommation de viandes rouges et grasses (bœuf, agneau) à 500 grammes par semaine et éviter la charcuterie, les viandes fumée (dibiterie) et salée ;

7 – Se limiter à une (1) boisson alcoolisée ;

8 – Limiter la consommation d’aliments salés et de produit contenant du sel ajouté ;

 9 –  Ne pas prendre de compléments alimentaires.

 EN PRENDRE COMPTE

 1 – Le thé vert : diminue les risques de cancer colorectal, cancer de la vessie et cancer de la prostate ;

2 – Les carottes : diminue les risques de cancer ORL ;

3 – Les choux : diminution des risques de cancer du sein, diminuant les risques de cancer digestif et de la peau : Et aussi l’orange, les tomates, les tomates, les patates douces, les carottes, la mangue, les fraises, le chou-fleur et le chou, le blé, le pamplemousse, le citron, les oranges et le raison. Qui sont des aliments qui nous protègent contre ce « tueur silencieux ».

 

Thiesinfo Santé

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.