juin 29, 2017

Contact: 775312579 Email: redaction@thiesinfo.com
BBY THIES

Ibrahima Macodou Fall Président Directeur Général de la NSTS répond à Doudou Wade et à Hélène Tine . Doudou Wade, Hélène Tine, Quelle Honte !

Ibrahima Macodou Fall  Président Directeur Général de la NSTS  répond à Doudou Wade et à Hélène Tine .   Doudou Wade,  Hélène Tine, Quelle Honte !
thiesinfohalf

Depuis quelques jours, des émissions à la télévision et des interviews ont servi de tribune à certaines personnes qui s’essaient à la politique, pour livrer des informations totalement fausses et mensongères sur la NSTS. Doudou Wade et Hélène Tine se sont particulièrement distingués dans cet exercice, cherchant coute que coute à jeter un discrédit sur notre entreprise.

M. Doudou Wade dans ses diatribes en ouolof à la télévision Walfadjri, s’est illustré tristement en tenant des propos extrêmement graves, mensongers, irresponsables et indignes dans un style répugnant, avec des insinuations graves et tendancieuses.

1- Dire : « qu’on a donné à la NSTS 3,5 milliards de francs » est un gros mensonge.
La NSTS est une entreprise privée et a procédé à la relance de ses activités de production le 01 Aout 2015. Dans ce cadre, elle n’a reçu ni subvention ni dons de l’Etat ou de quelque organisme que ce soit. Cependant, au titre d’un prêt auprès de la BNDE et garanti par le FONGIP, la NSTS a reçu globalement à ce jour 700 millions de francs pour le financement du programme de relance de la FTT.

2- Affirmer que : « la NSTS devait réaliser 20 milliards de chiffres d’affaires en 2016 et créer 450 emplois en 2016 » est totalement faux.
La NSTS après la relance effective de l’activité de filature de la FTT, a prévu cependant d’investir 3,5 milliards cette année pour relancer le tissage qui va porter l’effectif actuel de 160 personnes à 435 et permettre ainsi de réaliser un chiffre d’affaires de 9 milliards en 2018 et de 10 milliards cfa en 2019. C’est cela qui est contenu dans le business plan de la NSTS qui a été présenté à ses partenaires financiers. L’industrie est une affaire sérieuse, il n’est pas donné à des personnes du niveau de Doudou Wade de comprendre ses mécanismes et d’en parler. Un observateur averti aurait compris qu’il est impossible pour la NSTS et pour n’importe quelque autre entreprise de ce secteur d’activité, de réaliser un chiffre d’affaires de 20 milliards cfa dans la configuration actuelle de l’outil et de sa capacité. Quelques petites notions d’économie ou un peu de bon sens, l’auraient aidé à ne pas sortir une si grosse bêtise.

3- Avoir l’outrecuidance de déclarer publiquement : «… cette entreprise va droit à la faillite… », est extrêmement grave. Il faut vraiment être un taré sur l’échelle la plus élevée pour oser le faire. Qu’il assume ses propos, nous prendrons nos responsabilités.

4- En déclarant fièrement : « …lorsqu’on était au pouvoir, en un moment donné il a été question de l’accompagner, c’est moi qui l ai interdit…ça ne marchera pas, il n’y a pas assez de coton au Sénégal, c’est au Burkina où il y’a beaucoup de coton, qu’il faut le faire … » Doudou Wade avoue sa part de responsabilité dans les agressions subies par la NSTS de 2001 à 2012 et montre ses limites. Quand on pense à ces nombreuses familles éprouvées pendant les longues années de fermeture de la NSTS et au chômage des jeunes qui a atteint un niveau socialement insoutenable dans notre pays, se targuer publiquement d’avoir participer à une œuvre de destruction d’emplois, relève d’une attitude irresponsable et moralement répréhensible. Qu’il sache aussi que la NSTS exporte actuellement au Burkina du fil à tisser fabriqué avec du coton sénégalais. Doudou Wade a étalé toute son ignorance. Il aurait du s’inspirer de ces mots d’Anatole France : « Si tu parles pour dire des sottises, tu ferais mieux de te taire »

Je rappelle à Doudou Wade que la mort de la NSTS avait été annoncée lors de la première conférence de presse de la Directrice de l’APIX le 07 Juin 2001. Des actes destructifs incompréhensibles menés contre la NSTS de 2001 à 2012 ont conduit celle-ci à cesser ses activités sur ses trois sites de production. Je rappelle aussi à Doudou Wade, que si les biens de la NSTS n’avaient pas été séquestrés lors du retrait illégal et abusif des usines de la Sotexka, la NSTS n’aurait jamais gelé ses investissements au Sénégal et elle n’en serait pas là aujourd’hui. C’est le Président Macky Sall en personne qui a mis un terme à cette mort programmée dont Doudou Wade affirme aujourd’hui avoir été un acteur majeur. Que Doudou Wade note pour de bon que la NSTS a décidé de poursuivre ses investissements dans notre pays, la confiance que portent ses actionnaires sénégalais et français à la politique mise en œuvre par le Président Macky Sall, en est le principal facteur de motivation.
Doudou Wade, à travers ses propos donne raison à ceux qui pensent que s’il a occupé certaines fonctions au niveau de l’Etat, ce n’est pas du à sa formation, ni à son cursus professionnel, à plus forte raison à ses compétences et mérite, mais seulement pour des considérations que la pudeur m’oblige à taire. Quelle honte !

Hélène Tine comme à son habitude, ignorant totalement la situation de la NSTS pour n’y avoir jamais mis les pieds, développe elle aussi un discours truffé de mensonges pour jeter un discrédit sur notre entreprise. Soit elle ignore sa mission de parlementaire, soit elle manque de culture pour comprendre qu’un élu doit en toutes circonstances veiller à protéger les entreprises et les emplois qu’elles portent dans sa localité. On a vu ces dernières années un élu français observer une grève de la faim pour exiger le soutien de l’Etat à une entreprise privée en difficulté qui employait moins de 100 personnes dans sa commune. Pour quelqu’un qui prétend défendre les intérêts des Thiessois, à défaut d’applaudir, elle devrait se taire. Quelle honte !

Mais pourquoi ceux là qui sont restés muets pendant plus de 10 années de fermeture de la NSTS subitement s’intéressent à cette entreprise ? Ne s’agit il pas de ceux là qui criaient sur tous les toits que la NSTS n’allait jamais reprendre ses activités, il n’y avait aucune machine dans les ateliers, la visite du Président Macky Sall à la NSTS était politique ? Ils se sont lourdement trompés car les activités ont bel et bien repris et le Président Macky Sall a gagné son pari. La reprise des activités de la NSTS constitue une gifle pour eux et pour beaucoup d’autres, au regard des positions qu’ils défendaient hier. Voilà pourquoi ils s’acharnent sur la NSTS pour cacher leur honte !
Ils ont honte parce qu’ils ont participé à ces manœuvres et ces actes qui ont anéanti entre 2001 et 2012 tous les investissements qui avaient été réalisés pour développer l’industrie textile de notre pays à Thiès, Kaolack et Louga laissant en rade 800 personnes dont 400 se trouvaient à Thiès.
Ils ont honte parce que pendant plus de 10 ans, ils ont assisté à la destruction de cet outil sans rien dire.
Ils ont honte parce qu’ils ont ignoré pendant plus de 10 ans ces centaines de travailleurs au chômage.
Ils ont surtout terriblement honte parce que le Président Macky Sall a pris l’heureuse initiative de faire renaitre l’industrie textile de notre pays de ses cendres en soutenant la relance de la NSTS qui vend aujourd’hui son fil sur le marché local, exporte en Guinée Conakry, à Bissau et au Burkina Faso.
La reprise des activités de la NSTS est une humiliation pour eux.
Alexandre Dumas a écrit : « Quand un Homme a honte de lui, il est impitoyable pour les autres. ». De grâce, laissez nous travailler ! Vous avez participé à un crime économique et social. Pendant plus de 10 ans vous avez gardé le silence. De grâce restez-y. Je comprends votre désespoir et votre honte aujourd’hui. Laissez nous dans notre combat pour la renaissance de l’industrie textile nationale. Si vous persistez dans cet acharnement sur la NSTS et dans votre vision fausse et tronquée de celle-ci, je comprendrais alors que vous avez décidé de faire partie de ces « idiots de la république » qui n’apportent rien à notre pays, font semblant d’être utiles en occupant l’espace publique pour parler de sujets dont ils n’ont hélas aucune maitrise.

Ibrahima Macodou Fall

BBY THIES

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

appli

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…