jeudi , septembre 20 2018
Accueil / Contributions / “Idrissa Seck, c’est lui qui ne sera jamais au second tour d’une présidentielle” dixit El Malick Seck

“Idrissa Seck, c’est lui qui ne sera jamais au second tour d’une présidentielle” dixit El Malick Seck

Ainsi, l’intermittent de Saint James a encore déclenché sa langue pour sortir des énormités. Comme à son habitude. Idrissa Seck promet que Macky Sall ne sera pas au second tour. On a vraiment envie de rigoler en entendant pareils propos. Un délire total et parfait, signe d’une décadence sans fin de l’homme. Enfin, il est bon de lui rappeler que c’est en fait lui qui ne sera jamais au second tour d’une présidentielle.

En 2007, Seck soutenu par tout un pays, moi y compris, vend son âme au diable et va voir Abdoulaye Wade lors de ses fameuses audiences de midi. Contre l’avis de ses partenaires et amis politiques, au mépris des centaines de milliers de sénégalais qui le soutenaient, Seck avait préféré s’humilier devant Wade et ternir son image à jamais. N’empêche, il se présentera aux élections et sera battu à plate couture par Wade. Alors qu’il espérait un second tour, grâce à la stratégie d’un certain, Macky Sall, alors directeur de campagne du président sortant, le maire fantôme de Thiès se contentera d’une piètre seconde place, largué loin derrière par Wade qui le devançait de plus de 42 % d’écart. Médusé, il félicite du bout des lèvres le vainqueur et s’éclipse dans le froid et la grisaille parisienne. Malgré le coup porté par Wade, il négociera plusieurs fois avec le pape du Sopi, des négociations pour son retour en grâce qui finalement ne donneront jamais rien. Entré en hibernation, reclus et dormant comme un loir, il rate les événements du 23 juin 2011 prétextant d’un manque de vol sur Dakar pour quitter son doux confort de l’est parisien. Il reviendra au Sénégal à quelques mois des élections présidentielles au Sénégal et fut alors médusé par le congrès d’investiture de Macky Sall en décembre de la même année. Ayant compris que les jeux étaient fait, il demande le report des élections, indiquant que Wade allait les tripatouiller. Sans moyen mental, Seck se réfugie à la place de l’Indépendance. Seul, Macky Sall ira voir les sénégalais et exposer son programme.

C’est donc sans surprise que l’enfant de Fatick brille de mille feux et contraint Wade à un second tour. Laissant Idrissa Seck dégringoler à la… cinquième place. La suite est connue. La mort dans l’âme il ne fera jamais mystère d’avoir encore perdu une bataille et de rater encore le second tour d’une présidentielle. Tel un joueur, il est devenu un éternel perdant. Dès lors, il apparait clairement que c’est Idrissa Seck qui n’a jamais été en finale d’une élection. Dans sa descente aux abysses politiques, l’homme s’est retranché dans la commune de Thiès. Aux dernières élections législatives, Macky Sall l’a laminé dans le département de Thiès. Les troupes de Benno l’ont écrasé de près de 30 000 voix d’écart. Par honnêteté politique, il devrait démissionner du conseil départemental de Thiès, puisqu’il avait dit un jour que s’il perdait Thiès, il abandonnerait la politique. Pire, il est devenu entre temps le président du conseil départemental. Cette double casquette de politicien et d’autorité locale, devrait le contraindre à respecter sa parole… Mais j’avais oublié qu’il s’appelle Idrissa Seck, l’homme qui n’arrive même pas à être député et qui rêve d’un destin présidentiel.

El Malick Seck
(Journaliste, homme politique et conseiller municipal à Thiès)

3 commentaires

  1. Vraiment tu n as pas rater le gas par ailleurs tu es ete fecilite par francois au quartier randoulene nord dans une ceremonie de signature de lutte avec la television sen tv courage mon frere

  2. C’est dommage tu n’as pas bien écouté IDY

  3. Malick franchement as tu un travail serieux qui t’occupe?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…