septembre 23, 2017

Contact: 775312579 Email: redaction@thiesinfo.com
BBY THIES

ILA TOUBA: Le collectif des personnes impactées adresse une lettre au Président de la République

ILA TOUBA: Le collectif des personnes impactées adresse une lettre au Président de la République

Collectif des personnes impactées par le projet de
l’autoroute à péage ILA TOUBA / Département Thiès

A SON EXELLENCE LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DU SENEGAL

Excellence Monsieur Macky SALL Président de la République,

Le collectif des personnes impactées par le projet de l’autoroute à péage ILA TOUBA, vous adresse toutes ses félicitations pour la vision que vous avez pour le Sénégal et les initiatives originales pour la politique sociale envers les personnes démunies. Par ailleurs vos actions pour la promotion de l’habitat social sont matérialisées par des projets en cours d’exécution au niveau national.

Le collectif ne doute guère de votre conviction pour assister les personnes en situation sociale difficile en tant que premier magistrat de la république. C’est dans ce sens que le collectif souhaite votre intervention pour permettre aux personnes impactées par le projet ILA TOUBA d’être correctement indemnisées pour les dommages physiques et sociaux à l’instar des populations qui ont été dans les mêmes situations avec les projets de l’autoroute à péage DAKAR/DIAMNIADIO , les travaux de l’aéroport BLAISE DIAGNE et les infrastructures routières connexes. L’auto route ILA TOUBA est donc une composante de cette grappe de projets structurants et ne saurait être traité en dehors de la même logique sur les principes d’indemnisation.

En effet nous savons que des mesures sociales et des dispositions financières favorables à une bonne condition de réinsertion ont été accordées à ces dernières à travers des barèmes révisés et plus adaptés aux préjudices subis. Il a été même accepté des pertes de récoltes sur un certain nombre d’années et intégré au paiement par avenant pour les champs de personnes impactées dans le cadre de l’aéroport. Ce sont les mêmes types de préjudices en plus de l’habitat.

Pour notre cas, les barèmes utilisés sont très en deçà de ceux utilisés pour les projets précités. Ces derniers pourraient faire l’objet de jurisprudence pour que cette forme de disparité dans le traitement des effets d’une même cause soit atténuée au mieux afin de réduire les risques de frustration sociale qui ne militent pas en faveur de la stabilité actuelle nécessaire à la réalisation de vos ambitions pour notre cher Sénégal. La situation sociale actuelle autour ce projet semble être minimisé ou ne vous a pas été rapportée fidèlement à juste mesure. Elle ne devrait pas prendre de l’ampleur sans être assainie en faveur des personnes affectées.

Nous sollicitons votre arbitrage pour que les personnes impactées soient traitées dans les mêmes conditions car nous sommes tous des sénégalais vivant dans un même pays et ayant subi les effets des mêmes causes de dommages. Dans certaines localités il s’agit presque de délocalisation d’une partie de villages en extension. Parmi nos doléances les plus saillantes, figurent la perte de parcelles à usage d’habitation des calculs à partir de barèmes caduques qui date de 1986 et qui créent des problèmes aux commissions départementales parce très en deçà des valeurs réelles des spéculations des espèces fruitières et forestières. Un manguier qui peut produire pendant plus de trente ans n’est valorisé que pour une année de production ; il en est de même pour un hectare de terre qui constitue le revenu annuel du paysan. La notion de perte récolte et de cueillette admise dans le cas de l’indemnisation des populations impactées par les projets de l’aéroport devraient être reconduite dans cette situation actuelle de même que la restitution de terres et de parcelles d’habitation.

Nous souhaitons également que les personnes qui ont perdu leurs parcelles d’habitation soient recasées dans des zones d’égales valeurs, de mêmes superficies ou indemnisées pour pouvoir acquérir de nouvelles parcelles d’habitation. La situation de l’axe comprise dans la communauté rurale de FANDENE entre la route de SINDIA et la route de TASSETTE a subi plus de dommages sociaux. Les dites parcelles concernées font partie intégrantes d’un lotissement réalisé par la collectivité locale et des actes administratifs individuels approuvés par l’autorité administrative existent pour chaque cas de figure.

Le règlement de ce problème entre dans le cadre de votre option sociale décrite plus haut et nous comptons sur votre humanisme pour éviter à ces personnes affectées de perdre tout un espoir pour bâtir une vie, car l’habitat est un des principaux indicateurs du développement humain. Les personnes concernées sont essentiellement des d’émigrés, des veuves, des jeunes mariés travailleurs dans l’informel, des jeunes fonctionnaires, des apprentis, des personnes âgées, des retraités, des cadres de l’administration, de la police, de la gendarmerie, de l’armée de la magistrature retraités ou en fonction qui viennent vers vous après avoir épuisé toute démarche auprès des autorités locales et de l’AGEROUTE.

C’EST UN CRI DE DETRESSE QUE LE COLLECTIF VOUS LANCE ET VOUS SOUHAITE BONNE REUSSITE DANS LE PSE. CHAQUE SENEGALAIS EST UNE RESSOURCE A VALORISER. TOUT ACTE POSE PAR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DOIT ETRE ACCOMPAGNE PAR TOUS DANS CETTE PHASE DE CONSTRCUTION D’UN SENEGAL EMERGENT. LA PAIX SOCIALE EST LA PREMIERE CONDITION DE DEVELOPPEMENT D’UN PAYS.

Pour le collectif

Le coordonnateur,

Mor Diouf

77 595 98 40 | collectif.dptth.illatouba@gmail.com

appli

1 Comment

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

thies massage