septembre 23, 2017

Contact: 775312579 Email: redaction@thiesinfo.com
BBY THIES

INSOLITE – DIABETE : Un TATOUAGE pour remplacer les piqûres

INSOLITE – DIABETE : Un TATOUAGE pour remplacer les piqûres

[template id= »821″]

Ce tatouage à coller directement sur la peau pourrait bien simplifier la vie des personnes diabétiques, qui doivent mesurer leur glycémie plusieurs fois par jour. Pour contrôler leur glycémie, les diabétiques de type 1 comme certains diabétiques de type 2 doivent prélever chaque jour plusieurs gouttes de sang en se piquant le bout du doigt. Nombreux sont les patients qui trouvent ce dispositif contraignant. C’est pourquoi de nombreuses équipes de scientifiques à travers le monde sont à la recherche de techniques moins invasives pour mesurer la glycémie.

Capter le glucose grâce à un courant électrique

Des ingénieurs de l’Université de Californie viennent de mettre au point un tatouage qui permet à la fois d’extraire et de mesurer le taux de glucose de son porteur. Présentée dans une étude qui vient d’être publiée dans Analytical Chemistry, ce dispositif flexible est composé d’électrodes imprimées sur du papier à tatouage temporaire.  Une fois appliqué sur la peau, ce tatouage produit pendant 10 minutes un courant électrique très léger afin de forcer les ions sodium présent dans le sang entre les cellules de la peau à migrer vers les électrodes (on parle de iontophorèse inverse . Ces ions transportent des molécules de glucose. Un capteur incorporé dans le tatouage mesure la force de la charge électrique produite par ce glucose, ce qui permet de déterminer le taux de glucose dans le sang du porteur.

« La concentration de glucose extraite par le tatouage est presque cent foisinférieure à celle présente dans le sang humain, précise dans un communiqué Amay Bandodkar, ingénieur de l’Université de San Diego aux États-Unis et principal auteur de l’étude. Ainsi nous avons dû développerun capteur très sensible pouvant détecter de faibles taux de glucose ». Ce qui ne rend pas le tatouage onéreux pour autant : « le tatouage ne coûte que quelques centimes d’euros« , précise le chercheur.

Aussi efficace qu’un lecteur de glycémie classique

Les chercheurs ont testé leur tatouage sur 7 hommes et femmes âgés de 20 à 40 sans antécédent de diabète. Les participants n’ont déclaré aucune sensation d’inconfort, excepté un léger picotement dans les 10 secondes ayant suivi la pose. Après un repas riche en glucides (composé d’un sandwich et d’un soda), le dispositif parvient, de manière aussi efficace qu’un lecteur classique, à détecter et évaluer le pic de glycémie.

Pour l’instant, le prototype ne fournit pas une lecture facile des données glycémiques prélevées, nécessaires pour que le patient puisse surveiller son niveau de glucose. Un élément à améliorer donc, ainsi que la durée de fonctionnement du tatouage, limitée à une journée pour l’instant. « Il disposera probablement de la technologie Bluetooth pour envoyer ces informations directement au médecin du patient en temps réel, ou les conserver dans le cloud », ajoute Amay Bandodkar. Selon lui, ce tatouage pourrait servir à d’autres usages que le contrôle de la glycémie : par exemple, détecter d’autres composants ou substances dans le corps (alcool, drogue etc.) et même délivrer directement des médicaments sous la peau.

 

Source : lesnouveautes

appli

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

thies massage