octobre 18, 2017

INSOLITE : En Allemagne, les ALCOOLIQUES employés pour nettoyer les RUES sont payés… en BIERE

INSOLITE : En Allemagne, les ALCOOLIQUES employés pour nettoyer les RUES sont payés… en BIERE

[template id= »821″]

La ville allemande d’Essen a mis en œuvre un programme de réinsertion sociale selon lequel les alcooliques qui nettoient les rues de la ville reçoivent une petite somme en tant que salaire horaire, ainsi qu’un repas chaud, trois bouteilles de bière et des cigarettes. Les autorités locales souhaitent de cette manière permettre la réintégration des toxicomanes qui sont dans l’incapacité de trouver un emploi ou de s’y tenir de manière régulière. « Les participants sont des personnes qui ont besoin d’une structure quotidienne pour pouvoir se récupérer », a expliqué le coordinateur de ce projet, Olivier Balgar qui s’est inspiré du modèle en application à Amsterdam.

Ce programme d’insertion sociale a débuté avec 6 participants chargés de nettoyer les rues autour de la gare d’Essen en échange d’1,25 euro de l’heure, d’un repas chaud, de trois bouteilles de bière et de cigarettes. Jusqu’à présent, toutes les personnes qui ont pris part à ce projet ont fait part de leur satisfaction, non pas pour le paiement en bière ou en cigarettes mais pour le fait de faire partie intégrante d’un programme qui aide à maintenir les rues de la ville propres.

Plusieurs personnes ont d’ores et déjà vanté les mérites de la décision des autorités gouvernementales qui souhaitent de cette manière réinsérer les alcooliques à la société. Cependant, plusieurs voix ont fait part de leur inquiétude quant à la forme de ce programme. Les détracteurs considèrent qu’il s’agit d’« un projet déshumanisant bon marché » et affirment que les alcooliques ne devraient pas être encouragés à travailler en échange de plus d’alcool fournis sur l’espace public.

« Ce serait bien si nous pouvions redonner aux laissés-pour-compte un peu de leur dignité lorsqu’ils sont au plus bas. Mais cela ne risque certainement pas d’arriver si nous les payons en bière », a expliqué Sabine Zschaler, présidente de l’organisme d’aide aux sans-abris Support Rurh.

« L’objectif du programme n’est pas de fournir de la bière à ces personnes », rétorquent les responsables du projet. « Pour les participants, il s’agit d’une structure quotidienne significative qui leur permet de se sentir utiles et d’apprendre à nouveau à se comporter ».

 

Source : express.be

 

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.