octobre 18, 2017

INSOLITE : L’Etat islamique vient-il de publier son propre budget national ?

INSOLITE : L’Etat islamique vient-il de publier son propre budget national ?

[template id= »821″]

 

Al Jazeera affirme que plusieurs rapports indiquent que le groupe terroriste de l’Etat islamique (EI) a créé sa première banque dans la ville irakienne de Mossoul, et qu’il a publié son premier budget pour les territoires situés en Irak et en Syrie placés sous son contrôle. Ces rapports auraient été confirmés au site Al-Araby Al Jadeed par un religieux de Mossoul.  Le budget publié, d’un montant de près de 2 milliards de dollars, englobe les salaires des djihadistes du groupe, etles dépenses relatives aux différents services publics fournis auprès des villes et des régions dont l’EI s’est emparées : gestion des ordures, construction, et enseignement. Il présente un excédent de 250 millions de dollars.

Selon Mahjoob Zweiri, un professeur de l’histoire du Moyen-Orient de l’Université du Qatar, l’histoire pourrait expliquer cette nouvelle initiative. Il pense que le groupe souhaite maintenant dépasser son image d’organisation terroriste et confirmer qu’il incarne un véritable Etat :

« Regardez ce qui se passe en Afghanistan, avec le gouvernement des Talibans là-bas. Ils ont pris des initiatives similaires, publiant des budgets qui ont contribué à les légitimer. Bien sûr, l’Afghanistan était un Etat reconnu avec des frontières. L’EI n’a pas ces frontières et l’Etat est divisé entre l’Irak et la Syrie. Cependant, nous pouvons affirmer qu’avec cela, et avec d’autres actions, y compris les vidéos de propagande qu’ils diffusent, une stratégie pour prendre des décisions concrètes et des actions pour créer une nation est en place ».

« La comparaison avec les Talibans afghans est cruciale », écrit Imran Khan, correspondant d’Al Jazeera à Doha. Il rappelle que le Pakistan et l’Arabie Saoudite ont tous les deux reconnu le gouvernement des Talibans qu’ils ont assisté, et qu’ils ont même tous les deux mis en place des consulats spécifiques pour lui. Grâce à eux, les Talibans ont gagné en légitimité même si celle-ci n’est que régionale. Avec les recettes qu’il récupère de ses champs de pétrole, l’EI dispose d’un avantage significatif. Il peut effectivement financer des services publics, et présenter des budgets en conséquence.

« Je pense que l’EI développe un message à l’attention de ses sympathisants hors de l’Irak et de la Syrie. Qu’il peut donner du travail et des existences aux gens qui souhaiteront venir habiter dans les territoires qu’il contrôle, et cela a toujours été un objectif de l’EI, avoir des Musulmans qui s’installent dans l’Etat Islamique. On peut en revanche se demander s’ils ont les compétences et la capacité de fournir ce qu’ils ont promis », commente le professeur Zweiri.

Imran Khan indique qu’un combattant de l’EI de la ville de Beiji, avec lequel il a eu en ligne en août, lui a expliqué que l’EI avait recruté des fonctionnaires irakiens avec les connaissances nécessaires pour la gestion municipale d’une ville, et que ce qu’ils en avaient appris avait été mis en œuvre à Mossoul. « S’ils ont créé une banque, ils auront besoin de banquiers experts, et nous savons d’anciens recrutementsque les combattants de l’EI  viennent de milieux qui pourraient fournir ce type de compétence », écrit-il.

« Que l’EI soit à la recherche d’une légitimité et d’une reconnaissance en tant que nation vis-à-vis des musulmans est une chose bien établie dans sa propagande. Si la nouvelle qu’il a publié un budget est vraie, alors l’EI a réussi quelque chose qu’aucun groupe armé n’a réussi avant lui et il a fait un pas de plus vers la création d’un nouveau pays », conclut le journaliste.

 

Source : express.be

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.