septembre 23, 2017

Contact: 775312579 Email: redaction@thiesinfo.com
BBY THIES

INSOLITE : L’UE envisage de lancer une chaîne de télévision russophone pour contrer la propagande russe

INSOLITE : L’UE envisage de lancer une chaîne de télévision russophone pour contrer la propagande russe

[template id= »821″]

L’Union Européenne envisage de lancer une chaîne de télévision russophone pour lutter contre la propagande « très agressive » des médias russes. Cette information provient du ministre des Affaires Etrangères de la Lettonie, Edgars Rinkēvičs. Au cours d’une interview donnée à BuzzFeed News, il a expliqué que cette chaîne diffuserait des programmes de divertissements aussi bien que des actualités « bien conformes à la réalité », et qu’elle ne serait donc pas un nouvel outil de propagande russe.

« La télévision russe, en particulier sur les deux dernières années, a été très agressive dans ce qui ne peut plus être considéré comme des actualités normales ou du journalisme normal, et il s’agit plus d’une guerre de l’information et de propagande », a-t-il dit.   Au moins 13 Etats-membres soutiendraient ce projet, dont la Scandinavie, les pays de l’Est de l’Europe, et la Pologne. La chaîne en question pourrait également recueillir une audience auprès des communautés russophones des pays baltes, qui comptent des centaines de milliers de personnes. Actuellement, ces populations regardent la télévision russe.

 Depuis l’invasion de l’Ukraine, la Lettonie et l’Estonie, qui regroupent les plus grandes communautés, ont augmenté le budget consacré aux programmes en langue russe. Mais d’après Rita Ruduša, rédactrice des programmes d’actualité et des documentaires de la télévision lettone, ils ne peuvent concurrencer la Russie, qui alloue parfois un budget plus considérable sur une seule émission en prime-time, que les chaînes publiques de ces pays ne dépensent en une année pour les programmes russophones.

Les Etats-Unis et l’Europe ont caressé l’idée d’une chaîne de télévision en langue russe depuis que le président russe, Vladimir Poutine, a commencé à étendre son emprise sur les médias du pays, au début des années 2000. Depuis l’annexion de l’Ukraine, les médias russes ont été utilisés pour obtenir le soutien de la population, et en octobre, Poutine a fait passer une loi pour limiter les investissements étrangers dans les médias russes, et resserrer son contrôle sur quelques unes des publications indépendantes les plus importantes du pays, qui avaient tendance à le critiquer.

Pour l’instant, il ne s’agit que d’un projet, et on ne sait pas encore si cela aboutira à créer une véritable chaîne russophone, dont l’intégralité des programmes serait financée par l’UE, ou un ensemble de programmes qui pourrait être proposé à la diffusion à des chaînes lettones ou estoniennes, par exemple. L’UE n’est pas la seule à vouloir créer un média russophone pour présenter l’actualité. Un groupe de journalistes russes qui a quitté le pays pour s’installer à Riga a lancé un site d’actualités indépendant, Meduza.io

 

Source : express.be

appli

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

thies massage