BBY THIES

INVESTISSEMENT : Appel de fonds pour l’ambitieux projet d’envoi d’un engin SPATIAL africain sur la lune

INVESTISSEMENT :  Appel de fonds pour l’ambitieux projet d’envoi d’un engin SPATIAL africain sur la lune
Negoce

[template id= »821″]

 

La Fondation pour le développement spatial, basée au Cap a commencé à collecter des fonds en vue de lancer le très ambitieux projet «Africa2Moon», qui consiste à envoyer sur la lune un engin spatial entièrement «Made in Africa» et lancé par une fusée africaine. L’objectif est de ramasser… 150 000 dollars d’ici à la fin janvier pour lancer une étude de faisabilité du projet. A trois semaines du but, les dons se montaient à un peu plus de 13 000 dollars. «Nous sommes confrontés à beaucoup d’afro-pessimisme», déplore Jonathan Weltman, le patron de la Fondation à but non lucratif, cité par le journal français Le Parisien. «Tout ce qui est optimiste, ce qui vise à nous tirer vers les secteurs de pointe, est reçu avec scepticisme. Mais je suis convaincu que l’Afrique peut le faire, sans aucun doute», a-t-il ajouté. Quoi qu’il en soit, les initiateurs du projet promettent de continuer, quel que soit le résultat de cette première collecte de fonds. De nouveaux appels de fonds seront en effet lancés durant le premier trimestre 2015. Créée par le chef du laboratoire spatial de l’Université du Cap en 2009, Peter Martinez, la Fondation pour le développement spatial souhaite inspirer aux étudiants africains l’envie de poursuivre des études scientifiques, et stopper la fuite des cerveaux de ceux qui sont déjà formés, vers les pays développés.

Le dernier succès «spatial» de l’Afrique est d’avoir obtenu en 2012 l’installation en Afrique du Sud d’une grande partie du super radiotélescope international SKA. Ses antennes iront fouiller jusqu’aux confins du Big Bang et des trous noirs avec des moyens encore jamais mis en œuvre par l’humanité. Cette décision d’implanter en Afrique le SKA «prouve qu’il y a évidemment les savoir-faire et les talents ici (en Afrique), ainsi qu’un très grand intérêt», se félicite l’un des responsables du projet Adrian Tiplady, indiquant que le projet «Africa2Moon est certainement faisable».

L’Afrique du Sud est l’économie la plus développée d’Afrique, et elle possédait un programme nucléaire et de fusées sous le régime d’apartheid, avant l’arrivée au pouvoir de Nelson Mandela en 1994. Mais la Fondation veut faire du projet lunaire un projet panafricain. Le projet prévoit de lancer l’étude de faisabilité d’ici fin novembre, avant la présentation du projet lors d’une conférence internationale. Les  Africains ou citoyens du monde peuvent contribuer au financement  du projet Africa2Moon sur le site « http://africa2moon.developspacesa.org/».

thiesinfo.com avec Agence Ecofin

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…