octobre 18, 2017

IRAN NDAO : « Ce que j’ai vécu dans les daaras »

IRAN NDAO : « Ce que j’ai vécu dans les daaras »

[template id= »821″]

Il est devenu aujourd’hui l’un des prêcheurs les plus écoutés. Agent de la radio Sud Fm de Thiès et de Sen Tv, Iran Ndao s’est fait connaitre des Sénégalais par ses prises de position radicales et ses prêches sans langue de bois. Il n’a jamais fait les bancs de l’école française. Il n’a fréquenté que l’école coranique, dans des daaras.

 «J’ai fréquenté les daaras, des années durant, pour maîtriser les versets coraniques. J’ai beaucoup de cicatrices sur mon corps. Ces cicatrices (il les montre) au genou, à l’épaule, entre autres, je les ai eus au daara. Mes frères de daara et moi avions tous dormi sur des lits infestés de puces. Il n’était pas rare de constater sur nos vêtements la présence de poux. (Il en en rit, rien qu’en en parlant). Pour nous en débarrasser, nous n’avions pour option que de profiter de la chaleur diurne pour nous dévêtir et enfouir nos habits sous terre afin de tuer les poux et les puces qui y avaient élu domicile», raconte-t-il à Seneweb.
C’est au daara, dit-il, qu’il a su ce que c’est que avoir des poux à la tête et de vivre avec des bestioles. «Il nous arrivait même de nous gratter entre les doigts et d’y extraire des asticots. Cela nous causait des démangeaisons indescriptibles», dit-il. Une manière de dire qu’il sait ce que nombre de talibés vivent dans ces écoles coraniques traditionnelles.
source : seneweb.com

 

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.