BBY THIES

LA LOI SUR LE VOL DE BÉTAIL BIEN ACCUEILLIE PAR LES ÉLEVEURS (MAIRE)

LA LOI SUR LE VOL DE BÉTAIL BIEN ACCUEILLIE PAR LES ÉLEVEURS (MAIRE)
Negoce
L’adoption de la loi durcissant la peine à l’encontre des voleurs de bétail est bien accueillie par les professionnels du secteur, a déclaré samedi Samba Demba Ka, maire de la commune de Thiel, une localité du département de Linguère. ‘’L’adoption par l’Assemblée nationale de la loi sur le vol de bétail est venue à son heure et nous remercions le président de République, parce que, depuis son arrivée au pouvoir, il multiplie les bonnes actions en direction des éleveurs’’, a dit M. Ka à l’APS, en marge d’un meeting politique. Les députés sénégalais, réunis en séance plénière vendredi, ont voté une loi durcissant le vol de bétail dont les auteurs encourent une peine d’emprisonnement de 5 à 10 ans et une amende égale ou supérieure à 500.000 francs CFA. ‘’En vue de lutter contre la recrudescence du vol de bétail, il est proposé de supprimer la condition restrictive prévue à l’alinéa 3 de l’article 368 du Code pénal et de prévoir la circonstance aggravante pour tout vol de bétail, quelle que soit la qualité de la victime’’, a expliqué le ministre de la Justice, Sidiki Kaba.
L’autre innovation introduite par le projet de loi maintient l’amende infligée aux délinquants coupables de vol de bétail, a ajouté le ministre de la Justice. Il a précisé que cette amende est égale au quintuple de la valeur du bétail sur lequel porte le vol, sans pouvoir être inférieure à 500.000 FCFA, quelle que soit la valeur du bétail.  Sidiki Kaba a aussi indiqué que la tentative de vol est punie au même titre que le vol lui-même, précisant que la condamnation fait perdre aux coupables leurs droits civiques, leur ôtant ainsi leur qualité d’électeurs.  En outre, il a souligné ‘’l’impossibilité de prononcer le sursis à l’exécution de la peine au même titre que le vol avec effraction ou celui commis sur les chemins publics, dans les gares, ports et aéroports ainsi que dans un moyen de transport en commun.’’
Selon Samba Demba, l’adoption de cette loi est, en terme de portée, comparable au fait de responsabiliser les éleveurs dans la gestion du ranch de Dolly. ’’Personne n’osait plus aller dans les banques emprunter de l’argent pour acheter du bétail ni ouvrir un magasin, parce que ces malfaiteurs pouvaient [à tout moment], à bord de chevaux, de charrettes ou de véhicules, commettre leur sale besogne’’, souligne-t-il. ’’Cette loi est une aubaine pour les éleveurs qui ne savaient plus que faire, et nous espérons que la justice sénégalaise fera son travail’’, a-t-il continué.
Il a rappelé que le chef de l’Etat avait aussi déclaré sa volonté de lutter contre la transhumance en aidant à fixer le bétail par la mise à disposition de l’aliment bétail aux éleveurs. Lors de la journée nationale de l’élevage tenue à Ndioum le chef de l’Etat s’était étonné que ces voleurs sortent des maisons invitant les populations à coopérer dans la lutte pour l’éradication de ce fléau.
Source : APS

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…