octobre 18, 2017

La RICHESSE privée dans la région Afrique & Moyen Orient a AUGMENTÉ de 2,7% en 2015, à 8000 milliards $

La RICHESSE privée dans la région Afrique & Moyen Orient a AUGMENTÉ de 2,7% en 2015, à 8000 milliards $

La richesse privée dans la région Afrique & Moyen Orient a augmenté de 2,7% en 2015 pour s’établir à 8000 milliards de dollars, selon le rapport «Global Wealth 2016»  publié le 7 juin par le cabinet américain de conseil en stratégie Boston Consulting Group (BCG). La richesse privée, qui désigne tous les actifs financiers des ménages, hors immobilier, a ainsi crû l’an passé un peu moins vite dans cette région qu’en 2014 (3,8% ), en raison de la chute des cours des matières premières et des mauvaises performances des marchés boursiers, notamment en Arabie Saoudite et au Nigeria,  deux pays qui concentrent près du tiers de la richesse privée à l’échelle régionale. La richesse des ménages originaires d’Afrique et du Moyen Orient africains se compose de dépôts bancaire et de cash à hauteur de 50%. Le reste est réparti à partes égales entre des placements en actions et en obligations.

Dans le détail, les ménages possédant des fortunes de plus d’un million de dollars détiennent 44% du total de la richesse privée à l’échelle régionale. Et c’est la fortune des ménages les plus aisés (plus de 100 millions de dollars) qui a le plus progressé en 2015 dans la région Afrique & Moyen Orient  (+ 14,2%). A l’échelle mondiale, la richesse des ménages s’est établie à 167 800 milliards de dollars en 2015, en hausse de 5,2 % sur un an. L’Asie-Pacifique a enregistré la plus forte progression l’an passé (+ 13,4 %), devant l’Amérique Latine (+7%), l’Europe de l’Est (+6,4%), l’Europe de l’Ouest (+4,3%), le Japon (+4,4%), l’Afrique & Moyen Orient (2,7%) et l’Amérique du Nord (+ 1,8 %). «Les incertitudes sur le futur de l’Union européenne et les prix durablement bas des matières premières ont pesé sur les marchés actions en dépit du début d’année prometteur», explique le rapport.

L’Amérique du Nord est la région du monde qui recèle le plus de ménages riches, et devrait le rester à l’horizon 2020. L’Europe de l’Ouest occupe actuellement la deuxième marche de podium, mais ce rang pourrait revenir à la région Asie pacifique à l’horizon 2020. Le rapport de BCG se penche, par ailleurs, sur la «richesse offshore» des ménages, c’est-à-dire celle placée hors de leur pays d’origine, soit pour l’essentiel dans des Etats ou territoires offrant des régimes fiscaux avantageux (RoyaumeUni, Suisse, Singapour, Panama, etc.). Cette richesse privée offshore est estimée à 10 000 milliards de dollars en 2015, en hausse de 3 % comparativement à 2014.

La région Afrique & Moyen Orient arrive en tête de liste des origines de cette richesse offshore avec un montant estimé à 2600 milliards de dollars, ex aequo avec l’Europe de l’Ouest, mais largement devant l’Asie Pacifique (1600 milliards de dollars), l’Amérique Latine (1200 milliards de dollars), l’Europe de l’Est (700 milliards de dollars), l’Amérique du Nord (700 milliards de dollars), et le Japon (100 milliards de dollars).

870-fortune-1

 

thiesinfo.com avec Agence Ecofin

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.