BBY THIES

La Russie REJETTE les accusations de DOPAGE organisé dans L’ATHLETISME

La Russie REJETTE les accusations de DOPAGE organisé dans L’ATHLETISME
Negoce

Le scandale, qui a éclaté suite à la publication d’un rapport accusant les autorités russes de dopage organisé dans l’athlétisme, pourrait entraîner la suspension des athlètes russes pour les prochains Jeux olympiques en 2016. Les accusations de l’Agence mondiale antidopage (AMA) sur le dopage organisé en Russie ne sont étayées d’aucune preuve, a déclaré mardi le ministre russe des Sports Vitali Moutko commentant un rapport publié le 9 novembre à Genève par une commission de l’AMA.

« Les conclusions de la commission reposent sur des informations non vérifiées provenant de sources douteuses. Ce sont des calomnies (…). Nous avons réalisé un grand travail depuis 2009 sous la direction du Comité international olympique (CIO) et de l’AMA », a indiqué M.Moutko.

« Nous avons mis en place une organisation indépendante antidopage selon les normes de l’Agence mondiale antidopage et avec le concours de l’Organisation norvégienne antidopage, qu’on nous a recommandée. Nous avons construit un laboratoire antidopage moderne. Il a récemment organisé des championnats du monde d’athlétisme, des Mondiaux de natation, des Jeux olympiques et paralympiques et son travail a été qualifié d’excellent », a-t-il ajouté.

Les auteurs du rapport de l’AMA reprochent entre autres aux services russes d’avoir détruit 1.417 échantillons biologiques.  « Cela a été fait suite à l’arrivée d’une lettre de l’AMA indiquant « Préservez les échantillons à partir de cette date. Il n’y avait pas d’indications concernant les autres échantillons qui ont donc été détruits. Il serait bête de conserver les échantillons pendant plus de dix ans », note le ministre Moutko.

Le ministre a rappelé que les autorités russes participent à la lutte contre le dopage. Moscou a ratifié la Convention de l’UNESCO appropriée en 2006.  « Nous avons ouvert nos frontières. La Russie accueille tous les officiers de contrôle antidopage, tous les échantillons biologiques sont transportés à l’étranger. Le gouvernement russe dépense des sommes importantes pour la lutte antidopage. Près de 15.000 prélèvements par an sont réalisés en Russie dans le cadre de ces efforts (…). Ces accusations sont infondées. Les services antidopage russes sont indépendants et contrôlés par l’AMA. L’Etat ne fait que financer ce travail », a conclu M.Moutko.

Le porte-parole du président russe Dmitri Peskov a aussi qualifié les accusations de l’AMA d’infondées. « S’ils profèrent de telles accusations, alors celles-ci doivent être étayées par des preuves. Les accusations restent infondées tant qu’il n’y a pas de preuves », a-t-il déclaré.

L’AMA a publié lundi un rapport de 300 pages sur le « dopage d’Etat » en Russie, recommandant de suspendre la Fédération russe d’athlétisme de toutes les compétitions internationales, y compris des Jeux olympiques 2016 de Rio de Janeiro. L’agence a également annoncé la fin de l’accréditation pour le laboratoire antidopage de Moscou, entraînant celle de l’Agence russe antidopage.

L’Association internationale des fédérations d’athlétisme (IAAF) a lancé mardi la procédure d’application des sanctions demandées par l’AMA. Le laboratoire antidopage de Moscou a 21 jours pour faire appel devant le Tribunal arbitral du sport (TAS). 

Source : Sputniknews

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…