août 21, 2017

Contact: 775312579 Email: redaction@thiesinfo.com

LA SINUSITE : L’INFECTION des muqueuses des fosses NASALES

LA SINUSITE : L’INFECTION des muqueuses des fosses NASALES

La sinusite est une inflammation de la muqueuse des sinus. Elle est le plus souvent due à une surinfection bactérienne secondaire, à une affection des voies aériennes supérieures (nez, bouche, gorge). Les sinus sont des cavités aériennes, situées dans les os du visage (au niveau du front et des joues) et dans ceux qui constituent la base du crâne. Les sinus sont en contact avec la bouche, la gorge et l’air ambiant par de petits orifices : les narines.  Ils se développent au cours de l’enfance. A la naissance, seul le sinus de l’os ethmoïde (un petit os situé dans le nez entre les deux yeux) est présent.

On distingue deux groupes de sinus : les sinus antérieurs et sinus postérieurs.  Les sinus antérieurs sont des sinus maxillaires, dont les cavités sont situées au niveau de l’os maxillaire, en dessous de la cavité orbitaire. Au-dessus de chaque orbite, se trouvent également deux (2) cavités. C’est le sinus frontal. Il faut ajouter à ce groupe, les sinus hectmoïdales et les sinus fémodales.

Les symptômes sont variables, selon le siège des sinus qui sont touchés. En cas de sinus antérieurs, le patient présente des maux de tête et peut facilement indiquer le siège de sa douleur : soit au niveau des joues (sinus maxillaire), soit sur le front (sinus frontal). Il peut avoir aussi des formes associées où le patient sent son œil voulant sortir de l’orbite.

La rhinite ou la rhinorée, communément appelée le rhume, coule soit par les narines, soit dans la gorge (le malade tousse et crache), soit suite à un raclement de gorge, facilement ou après un effort. Les sécrétions peuvent être jaune, claires ou de mauvaises odeurs. Les narines sont souvent bouchées du côté où il y a l’atteinte.

L’éternuement, l’écoulement du sang par les narines, la perte de l’odorat, la voix nasillarde, la pression douloureuse au-dessus ou en dessous des yeux, la fièvre sont autant de symptômes qui expliquent la sinusite. Les muqueuses qui tapissent les sinus sont gonflées, les orifices communiquant avec le nez sont bouchés, les sécrétions stagnent à l’intérieur des cavités sinusiennes, car elles sont mal évacuées : tout est réuni pour créer une augmentation de la pression, dans ces cavités, et entraîner une douleur.

L’infection peut être virale, bactérienne ou mycosique (sous forme de champignons) : c’est la sinusite aiguë ou chronique. La sinusite chronique infectieuse est celle qui dure plus de trois (3) mois, malgré un traitement bien conduit. Il est nécessaire de faire des examens radiologiques, pour trouver la cause de cette résistance.

 COMMENT SE PRÉMUNIR ?

La sinusite est souvent allergique. Tout ce qui bouche les sinus provoque une rétention de sécrétions qui peut entraîner une sinusite, en particulier, une tumeur, une fracture osseuse. Elle n’est pas toujours due à une surinfection bactérienne, mais secondaire à une infection virale ou, peut être due à une allergie pour laquelle il faut rechercher le facteur responsable et traiter radicalement la cause par l’éviction de l’allergène.

La prévention peut-être faite par des mesures individuelles ou collectives : Comme mesures individuelles, il faut se protéger les narines par le port de masques, surtout dans les activités qui soulèvent la poussière et dans l’environnement qui expose aux émissions de gaz, de fumées ou de produits toxiques. Car, les narines sont recouvertes par une peau très sensible. Atteintes, elles créent des lésions.

Concernant les mesures collectives, la protection environnementale demeure une mesure capitale contre la pollution qui constitue autant de facteurs qui favorisent ces infections. Sans oublier les épisodes de rhinite, en période de saison sèche ou d’harmattan, période au cours de laquelle le climat est sec et poussiéreux, entraînant les phénomènes de rhume qui ne sont pas des sinusites. Cependant, un rhume mal traité débouche sur la sinusite.

Le traitement de la sinusite n’est pas très compliqué. Il se fait par des mesures médicales ou rarement chirurgicales. Pour les mesures médicales, il s’agit de faire administrer des antibiotiques et des antiinflammatoires, soit par voie locale (les narines) ou soit par voie orale et des antalgiques pour calmer la douleur. Les antibiotiques, dans les formes chroniques, sont moins efficaces que, dans les formes aiguës. Quand les orifices de drainage sont chroniquement bouchés, le traitement est plus long et la guérison, plus longue à venir. Parfois, seule la chirurgie peut arriver à bout de la sinusite chronique infectieuse. Les mesures chirurgicales peuvent intervenir dans les cas suivants :

La sinusite ne s’extériorise pas : c’est quelqu’un qui a très mal, même si le siège du mal est indiqué, l’examen ne montre pas l’écoulement du nez ; mais par la radiographie on découvre que le sinus est infecté et rempli de sécrétions qui n’arrivent pas à sortir. Dans ce cas, on procède à une ponction de sinus pour l’évacuer.

 QUE FAIRE EN CAS DE SINUSITE ?

1 – Demandez conseil à votre médecin ou pharmacien, il existe bel et bien des médicaments contre la douleur ;

2 – Faites des inhalations : en plus humidifier le nez et les sinus, elles ont une action anti-inflammatoire.

Attention, certains produits à inhaler sont à éviter lors de sinusites (le menthol par exemple brûle)

3 – Votre médecin, lui seul pourra déterminer si vous avez besoin d’antibiotiques.

4 – Buvez beaucoup d’eau pour améliorer l’état de la sinusite.

5 – Consommez de la vitamine C, il s’agit d’un stimulant pour lutter contre l’inflammation (la sinusite étant une maladie inflammatoire).

 CONSEIL D’HYGIÈNE

 Humidifiez l’air ambiant, un air trop sec assèche les sécrétions et aggrave l’inflammation.

1 – Lorsque vous faites des inhalations, restez au chaud pendant une (1) heure après.

2 – Mouchez-vous et évitez de renifler (cela entretient l’inflammation).

3 – Utilisez des mouchoirs en papier que vous jetterez immédiatement après utilisation.

4 – Lavez-vous les mains souvent et notamment après chaque mouchage.

5 – Ne fumez pas et éloignez vous des atmosphères enfumées.

 

thiesinfo Santé

thiesinfohalf

1 Comment

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

appli

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…