octobre 21, 2017

BBY THIES

L’Arabie saoudite SOUFFRE de L’EFFONDREMENT du cours du PÉTROLE

L’Arabie saoudite SOUFFRE de L’EFFONDREMENT du cours du PÉTROLE

L’Arabie saoudite, premier pays exportateur de pétrole, souffre aussi des conséquences de l’effondrement des cours du baril depuis un an. Des économies budgétaires et l’augmentation de la dette publique sont à l’ordre du jour.

Avec un baril à 46 dollars, l’Arabie saoudite est contrainte, après bien d’autres pays producteurs de pétrole, de resserrer les cordons de la bourse, en dépit d’une production record ces derniers mois. Pour faire des économies, des projets de développement programmés, mais pas encore lancés, vont être retardés en attendant des jours meilleurs. A l’exception cependant des projets liés à l’éducation, la santé et aux infrastructures.

Le gouvernement va également émettre davantage de bons du Trésor et de sukuk, les obligations conformes à la loi islamique, afin de financer son déficit budgétaire. Un déficit qui pourrait atteindre, en 2015, 39 milliards de dollars, soit plus du double du déficit de 2014.

Mais le FMI se montre encore plus pessimiste que les statistiques officielles, en estimant que le déficit budgétaire s’établira à 130 milliards de dollars à la fin de l’année, soit 20 % du PIB, et en ramenant les prévisions de croissance à2,8 % cette année contre 3,5 % en 2014.

Source : RFI

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.