août 19, 2017

Contact: 775312579 Email: redaction@thiesinfo.com

L’ASTHME : Éviter les SPORTS trop INTENSIFS

L’ASTHME  : Éviter  les SPORTS trop INTENSIFS

L’asthme est une maladie inflammatoire du système respiratoire, et plus particulièrement des bronches. La maladie serait responsable d’environ 1000 décès par an. On en distingue principalement deux (2) types : « l’asthme d’effort » (survenant, comme son nom l’indique, après un effort) et « l’asthme allergique« . Mais les deux peuvent être associés et aggravés par des facteurs environnementaux tels que le froid ou le vent. En outre, de nombreux allergisants peuvent entraîner des crises d’asthme : acariens, poils d’animaux domestiques (chat, chien, lapin, hamster…), pollens, moisissures, polluants atmosphériques (fumée des automobiles, tabac) et même certains aliments. Ces substances, quand elles pénètrent dans l’appareil respiratoire, agressent les cellules qui tapissent l’intérieur des bronches, entraînant la contraction des muscles bronchiques ainsi que leur rétrécissement. Le mucus produit en réaction à cette inflammation vient réduire encore le diamètre des bronches. L’air entre en moins grande quantité et la respiration est de plus en plus difficile. Les symptômes peuvent aller d’un simple essoufflement à une insuffisance respiratoire importante. La crise survient le plus souvent le soir ou la nuit. Après une série de quintes de toux sèche, la respiration devient sifflante et difficile, la transpiration augmente et les battements du cœur s’accélèrent. Des traitements efficaces permettent aux asthmatiques de vivre tout à fait normalement. Il doivent pour cela apprendre à connaître la maladie, à savoir la contrôler en repérant notamment les facteurs déclenchant des crises. Les personnes asthmatiques associent généralement un traitement de fond qui diminue l’inflammation des bronches et les dilatent de façon prolongée (ce sont les anti-inflammatoires inhalés), et des bronchodilatateurs d’action rapide ou prolongée. Quand le traitement ne suffit pas à retrouver une respiration normale, l’hospitalisation est nécessaire. La crise aiguë d’asthme peut conduire à une hospitalisation. Pour diminuer ce risque, il faut suivre le traitement quotidiennement et savoir reconnaître les signes d’une aggravation et les actions à réaliser pour se soigner rapidement. Pour l’asthme d’origine allergique, il est possible de limiter la présence d’acariens et de poussières dans la maison en aérant et en passant l’aspirateur très régulièrement. Et en privilégiant les sols lisses aux moquettes ainsi que les couettes et oreillers synthétiques aux literies avec duvet. L’objectif est de donner aux asthmatiques des savoirs immédiatement applicables dans la vie de tous les jours. Au quotidien, les asthmatiques doivent plus que les autres respecter une certaine discipline de vie. Par exemple, la pratique régulière d’une activité physique favorise une meilleure dilatation des bronches et réduit les symptômes de l’asthme . Contrairement à une idée reçue, les sports d’intensité moyenne sont donc conseillés. Il faut juste éviter les sports trop intensifs. Et surtout, les personnes asthmatiques ne doivent jamais se séparer de leur traitement habituel. L’asthme est guérissable par MOI.     ASTHME 2     ASTHME 3     ASTHME 1

thiesinfohalf

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

appli

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…