BBY THIES

LE 20 MARS 2016 : Référendum ou sondage?

LE 20 MARS 2016 : Référendum ou sondage?
Negoce

La posture chevaleresque du Président Macky Sall qui a décidé de lui-même, sur avis du Conseil constitutionnel, de convoquer le corps électoral pour un référendum, fait couler beaucoup d’encre et de salive. Moult commentaires sont avancés ça et là, par des spécialistes du droit, les hommes politiques, des citoyens lamda pour accuser, fustiger, déceler les mobiles qui se dressent derrière cette option.

A y voir de plus près, les motivations du président candidat à sa propre succession, sont plus strictement électorales que politiques. Par le truchement d’un référendum, Macky Sall a choisi la méthode de la consultation directe du peuple lui-même, sans intermédiaire des partis er appareils pour sonder la température des populations du Sénégal. Ce scrutin référendaire, dans une période de mêlée sociale où les populations expriment leurs aspirations à une gouvernance politique de rupture, doit lui servir de baromètre pour bien identifier le degré d’adhésion des sénégalais et des sénégalaises aux politiques publiques qu’il a engagées.

Si le OUI l’emporte, ainsi qu’il le souhaite, cela voudra dire qu’il a bien fidélisé l’électorat massif qui l’a porté au pouvoir en 2012. S’il échappe au NON qui gagne, il sera ainsi mis en face de son bilan par une majorité de sénégalais prête à le révoquer. Une telle éventualité aurait une dimension pédagogique, dans la mesure où il en tire les enseignements qui s’imposent pour la rectification de sa feuille de route par des mesures d’urgence plus profondes.

Macky Sall qui a un bilan à défendre face aux sénégalais, a besoin de ce sondage personnel au pied levé, de ce dialogue direct avec son peuple pour savoir, si oui ou non, il est d’accord avec ce qu’il fait ou propose de faire. Qui, mieux que le peuple lui-même, peut lui servir de conseiller politique pour mieux aménager sa monture, en tirant la dignité politique du négatif de son bilan ? Si tant est qu’il décide, à l’issue d’un NON massif, de continuer à tenir les rênes du pays.

Thiesinfo La Rédaction

1 Comment

  1. Anonyme

    Ce que je peux dire le pr nous disait la patrie avant tout mais lcostat c’est la famille le partie et la patrie vient en derniére position.

    Reply

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…