Le Brexit NUIT à l’économie japonaise mais ACCROÎT l’intérêt pour L’OR

Le Brexit NUIT à l’économie japonaise mais ACCROÎT l’intérêt pour L’OR
Negoce

Les résultats du référendum au Royaume-Uni ont eu une forte résonance sur le marché financier japonais. Le 24 juin, le Nikkei (indice boursier japonais) est tombé en dessous des 15.000 points, une baisse record pour les 16 dernières années. En revanche, le prix de l’or a connu une forte augmentation suite au vote des Britanniques.

Le Brexit a entrainé l’achat du yen, considéré comme un actif financier stable, ce qui a conduit au renforcement la devise japonaise par rapport au dollar. Au cours des échanges, le dollar est tombé à 99 yens. Ainsi, la politique économique du Japon annoncée par le premier ministre Shinzo Abe, qui repose sur trois (3) piliers principaux, l’inflation, les prix élevés pour les actions et la faible appréciation du yen par rapport au dollar, est mise en doute.

En outre, le prix de l’or est en hausse au New York Stock Exchange. Koichi Murakami, analyste à la société financière Daiichi Sohin, cite deux raisons qui expliquent la hausse des prix de l’or. « Le 24 juin, le prix de l’or au New York Stock Exchange a atteint 1360 dollars par once troy. Les risques,que le Brexit implique ont un effet bénéfique sur le prix de l’or », a fait valoir M.Murakami. Selon lui, il y a également une autre raison qui peut expliquer une possible poursuite de la hausse des prix de l’or. « Le relèvement du taux d’intérêt de la Réserve fédérale américaine, qui devait avoir lieu en juin, dépendait de l’issue du référendum au Royaume-Uni. Je pense que la probabilité de reporter le relèvement du taux d’intérêt aux Etats-Unis sera un facteur qui contribuera à la poursuite de l’augmentation des prix de l’or », a-t-il indiqué.

Le Royaume-Uni envisage de négocier la sortie de l’UE sur une période de deux (2) ans. Cela conduirait à une appréciation à long terme du yen et à la baisse des cours boursiers. Sur les marchés financiers, le sentiment d’instabilité et d’incertitude se maintien et on verra des conséquences spécifiques du Brexit dans un avenir proche. Les Britanniques ont voté à 51,9% pour la sortie de l’Union européenne le 23 juin dernier. Après les résultats du référendum, le premier ministre britannique David Cameron a déclaré que le choix du peuple serait respecté et a annoncé son intention de démissionner, mais il assurera la transition jusqu’en octobre.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…