BBY THIES

Le « bureau de Seynabou Ndiéguène » vivement contesté par des militantes de l’APR… (Vidéo)

Le « bureau de Seynabou Ndiéguène » vivement contesté par des militantes de l’APR… (Vidéo)

Le bureau nouvellement élu des femmes de Benno Book Yakaar de Thiès a tenu une rencontre, ce dimanche 26 juin 2016, au siège départemental de l’APR. Une rencontre qui avait pour objectif, la mise en place des commissions qui doivent travailler en synergie pour les intérêts de la coalition. Une occasion saisie par Mme Adji DIATTA, coordonnatrice des femmes de la zone de Thiès-Ouest, pour dénoncer les pratiques qui ont conduit à mettre sur place ledit bureau de BBY et fustiger les manœuvres sectaires de Mme Seynabou Ndiéguène: « Nous sommes responsables de l’APR, on ne devrait pas nous écarter pour prendre des décisions qui concernent le bureau BBY départemental de Thiès. Les principaux acteurs n’ont pas été informés de la mise en place de ce bureau, c’est donc dire que nous ne reconnaissons pas ce bureau. Il faut convoquer toutes les femmes du département et de la commune pour mettre en place un bureau qui serait reconnu par tous et serait capable de fédérer les forces vives des partis alliés de la coalition. Nous sommes d’accord pour une unité vive mais des gens qui travaillent pour casser le parti en divulguant de fausses informations en leur faveur. Mais avant tout, nous voulons un bureau des femmes de l’APR avant de parler de la coalition BBY. Je tiens à remercier le président de la république M. Macky SALL, pour la libération de Karim WADE, et de dire à Idrissa SECK de se taire parce que sa vie politique est anéantie par sa querelle avec le vaillant Maire de la ville de Thiès Talla SYLLA et enterrée par ses partisans qui ne font que verser dans des verbillages inutiles ».

Mme Maty Bèye, responsable des femmes enseignantes de l’APR s’est quant à elle, prononcée en ces termes : « Nous ne sommes pas d’accord avec Seynabou Ndiéguène dans ses méthodes de faire, aussi, nous lui demandons d’arrêter de leurrer le président de la république et le parti car nous nous connaissons à Thiès. Si elle était dans une dynamique unitaire, nous serions les premières à la soutenir. Désormais, nous ne laisserons plus ces gens kidnapper le parti à Thiès. Si la coalition n’arrive pas à s’imposer jusqu’à présent à Thiès, ce n’est pas par ce que les Thiéssois s’attachent à Idrissa Seck mais plutôt par le comportement de certains responsables ».

Negoce

7 Comments

  1. Citoyen averti

    Bravo Maty ! bravo Adji Diatta , tous les responsables de Thies vous remercient ! Vous avez lutté pour tout le monde, le parti vous doit beaucoup,  vous  l avez  sauvé , beaucoup  de femmes étaient prêtes pour quitter le parti parce qu’elle n’accepteront jamais être dirigé par …..

    Reply
  2. Citoyen averti

    Seynabou a intérêt à changer de comportement car on peut tromper tout le monde mais pas pendant tout le temps. Elle doit se poser la question : qu’est ce que j’ai fait  pour le parti à  Thies?  Et pendant ce temps qu’est ce que les autres ont fait?

    Reply
  3. Citoyen averti

    Avec les enseignantes , l APR peut aller  loin Elles sont bien organisées et chacune d’entre elles a un comité  

    Reply
  4. Ndew

    Seynabou et sa bande n’ont plus de chance pour leurs magouilles a thies.le reseau des enseignents fera toujours face a ses oiseaux de mauvaisees augures

    Reply
  5. Mareme

    Vous êtes tous pareil qui a nome cette Mme Ndaw ou Mme Dia Adji diattacoordonnatrice des femmes de ouest du n’importe koi il faut arrêté tu peut intégrer le parti après les élections législatives et dirigé ceux ki l’on fondé guemel yalla rék boul forcé lou diote yomb 

    Reply

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…