septembre 20, 2017

Contact: 775312579 Email: redaction@thiesinfo.com
BBY THIES

LE CHEF DE L’ETAT DEMANDE AUX RESPONSABLES DE L’APR D’ARRÊTER LE DÉBAT

LE CHEF DE L’ETAT DEMANDE AUX RESPONSABLES DE L’APR D’ARRÊTER LE DÉBAT

[template id= »821″]

REDUCTION DU MANDAT PRESIDENTIEL.

Le président de la République, Macky Sall a demandé hier aux responsables de son parti, l’’Alliance pour la République (Apr) d’arrêter le débat sur la réduction du mandat et de se concentrer sur les questions liées aux enjeux du Plan Sénégal émergent.

Le président réagissait aux propos du président du Conseil départemental de Nioro Momath Sow qui, tout en soutenant les choix du chef de l’Etat, a affirmé que c’est le peuple qui décide de réduire ou non le mandat du président. La même position est défendue depuis quelques temps par de hauts responsables de l’Apr.

« Que tous les responsables de l’Apr arrêtent le débat sur la réduction du mandat. J’ai pris l’engagement devant le peuple. Le moment venu, les spécialistes diront la faisabilité ou pas de cette décision. Que les responsables se concentrent sur le travail. C’est le plus important », a insisté le chef de l’Etat.

Macky Sall a affirmé que le Sénégal est loin de 2016. « Le moment venu, le parti et les alliés pourront donner leur point de vue. Nous sommes dans une République. Nous avons des procédures. Nous avons une Assemblée nationale et un peuple. J’ai estimé que cela va passer par un référendum.

Le moment, venu les spécialistes diront ce qui est possible de faire », a souligné le chef de l’Etat. Macky Sall a ajouté : « Je ne suis pas un dictateur pour imposer au peuple ce qu’il doit faire. Je veux que le parti discute du projet en interne, mais ce moment n’est pas venu. Qu’on arrête ce débat ».

Evoquant le débat sur la réduction du mandat, Macky Sall se veut clair : « Personne ne peut me forcer à prendre une décision. Il faut un débat économique et social. Le débat politicien a retardé ce pays ». Ajoutant que les mises en garde sont des futilités (thiakhaneries a-t-il-dit en wolof).

Le président a invité ses camarades à la discipline. « Ce sont les membres de notre parti qui doivent prendre les devants. Que les gens apprennent à se discipliner. Qu’on engage le débat interne au sein du parti ».

source : seneplus.com

appli

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

thies massage