août 16, 2017

Contact: 775312579 Email: redaction@thiesinfo.com

Le gouvernement confie au Français ATOS la gestion du réseau national de fibre optique

Ce n’est pas l’Agence de l’Informatique de l’Etat (ADIE) qui gérera le réseau de fibre optique que va abriter le Sénégal. C’est ATOS Sénégal, la filiale du groupe français de services numériques, inaugurée le 23 juin 2016, à Dakar, avec l’ambition de couvrir toute l’Afrique subsaharienne, qui se chargera de cette fonction.  ATOS remplacera d’ailleurs Huawei dans le déploiement des 3000 km de fibre optique que devait installer la société chinoise, suite à l’accord signé avec l’ADIE, le 26 septembre 2015.

Ces 3.000 km de fibre optique viendront s’ajouter aux 1500 km de fibre optique déjà opérationnels et déployés par l’ADIE. L’agence nationale s’occupera désormais de la seule mutualisation des infrastructures de télécommunications et des systèmes d’information de l’Etat. D’après Siré Sy, le président du think tank Africa WorldWide Group, « dans un contexte où la nouvelle économie, et l’économie de demain, est l’Economie du Savoir dont les trépieds sont l’économie numérique (infrastructures réseaux et plateformes) et l’économique des services (applications et usages), le Sénégal vient de renoncer à sa souveraineté numérique en sous-traitant sa sécurité globale et son économie nationale ».

Pour Siré Sy, le plus inquiétant dans cette délégation de la gestion du réseau national  de fibre optique à ATOS est que « le président directeur général d’ATOS, Thierry Breton, ancien ministre français de l’Economie, des Finances et de l’Industrie (20052007), se trouve être aussi, le Président du Conseil d’Administration…. d’Orange qui est l’opérateur leader au Sénégal ».

thiesinfo.com avec Agence Ecofin

thiesinfohalf

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

appli

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…