octobre 19, 2017

BBY THIES

Le PDS prépare une riposte musclée contre Macky Sall et ses juges et policiers

Le PDS prépare une riposte musclée contre Macky Sall et ses juges et policiers

[template id= »821″]

Le Parti démocratique sénégalais est très remonté contre le gouvernement de Macky Sall. Le PDS est à bout. Le parti de Me Wade veut arrêter les brimades et autres humiliations que lui infligent Macky Sall et ses ouailles depuis leur arrivée au pouvoir. Le traitement dégradant infligé hier à Karim Wade – qui a été menotté, tabassé durant son audience à la Crei- a été la goutte d’eau de trop. A cela s’ajoute l’agression de ses militants et responsables ainsi que le saccage des locaux de leur permanence faites par la police.

Toutes ces dérives ont poussé le Parti de l’ancien Président de la République, Abdoulaye Wade à commettre un avocat et de porter plainte contre l’Etat du Sénégal.  Le parti va aussi organiser à une série de manifestations pacifiques dans les prochains jours pour dire stop à ces actes qu’il qualifie de règlements de compte politique.

Voici le communiqué à l’issu de la réunion extraordinaire du Comité Directeur du Parti.

Le comité directeur du PDS s’est réuni ce mercredi 14 janvier  2014 à la permanence nationale du parti, sous la présidence du frère Oumar SARR Coordonnateur Général à l’effet d’examiner les graves atteintes aux droits de l’homme et à l’inacceptable agression contre nos militants, responsables et contre la permanence nationale Oumar Lamine BADJI sauvagement saccagée par les forces de police.

Prenant la parole, le frère Madické NIANG, membre de la commission juridique, est revenu longuement sur les incidents qui ont émaillé le procès de notre frère Karim WADE au cours de cette journée.

Le juge Henri Grégoire DIOP,  qui manifestement est devenu l’exécuteur des basses besognes du régime Macky SALL, a par ses prises de position et ses décisions regrettables détruit l’image d’une justice rendue dans l’impartialité, le strict respect des droits de l’homme et des droits de la défense.

Aujourd’hui que tous les témoins entendus  ces dernières semaines ont totalement « blanchi » notre frère Karim WADE des accusations portées contre lui, le juge Henri Grégoire DIOP dont les plans pour condamner notre frère ont été déjoués ne supporte plus ni les avocats, ni les prévenus, ni les témoins, encore moins les citoyens venus assister à ce procès et qu’il ne cesse de menacer de condamner pour trouble d’audience.

Alors que l’un des avocats de la défense était en train d’établir par les questions posées à un des témoins que notre frère a géré ses différentes missions au service du pays dans la transparence et la vertu, le préposé du régime, sieur Henri Grégoire DIOP,  n’a rien trouvé d’autre que de l’arrêter net, de lui manquer de respect, de violer ses droits ainsi que ceux de son client en ordonnant qu’il soit expulsé de la salle d’audience.

source: senego.com

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.