août 21, 2017

Contact: 775312579 Email: redaction@thiesinfo.com

Le PÉTRO-GAZIER  britannique BP va devenir PARTENAIRE de Kosmos Energy au SÉNÉGAL et en MAURITANIE

A la faveur d’un accord signé entre BP et l’Américain Kosmos Energy, BP va faire son entrée sur les marchés pétroliers émergents du Sénégal et de la Mauritanie. La société britannique a annoncé qu’elle achètera une participation de 62% dans les blocs offshore mauritaniens C-6, C-8, C-12 et C-13 et 32,49% dans les blocs Saint-Louis Profond et Cayar Profond au Sénégal. Tous ces périmètres sont contrôlés par Kosmos Energy. Un intérêt qui se traduit, selon la compagnie britannique, par des découvertes d’hydrocarbures importantes et un énorme potentiel.

BP paiera, au total, 916 millions de dollars pour les parts acquises et sa participation aux efforts d’investissements consentis précédemment par Kosmos, sur l’ensemble du domaine qui couvre plus de 33 000 km2. Les versements seront échelonnés et devraient s’achever en 2018. Sous réserve des approbations gouvernementales, l’accord entrera en vigueur, d’ici le premier trimestre de 2017.

Selon les termes de l’accord, Kosmos restera l’opérateur du champ. «L’entrée de BP en Mauritanie et au Sénégal représente une opportunité stratégique passionnante de travailler avec Kosmos Energy dans un bassin d’hydrocarbures émergent, de classe mondiale. Nous croyons que notre expertise en matière d’intégration de la chaîne de valeur du gaz aux côtés du partenaire talentueux Kosmos, avec le soutien des gouvernements mauritanien et sénégalais, regroupe tous les éléments nécessaires pour créer un nouveau hub du GNL en Afrique », a commenté Bob Dudley, le PDG de BP.

De son côté, le patron de Kosmos Energy a déclaré, qu’à la suite d’un processus approfondi d’extraction, BP est devenu le partenaire idéal pour aider à faire avancer le projet gazier Tortue, à un rythme rapide, et à poursuivre un programme d’exploration du potentiel en ressources liquides du bassin, à partir de la mi-2017. Une seconde phase d’exploration est en effet prévue pour démarrer l’année prochaine. Jusqu’ici, le potentiel gazier en présence est de 50 Tcf et de plus d’un milliard de barils de ressources liquides, précise Offshore Energy Today. En raison des découvertes de pétrole et de gaz récemment effectuées sur les côtes de ces deux (2) pays Ouest-africains, certains experts des marchés pétroliers qualifient ces deux (2) pays d’Emirats Arabes Unis d’Afrique. Les exportations devraient démarrer en 2020.

thiesinfo.com avec Agence Ecofin

thiesinfohalf

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

appli

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…