mercredi , octobre 17 2018
Accueil / Contributions / LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE MONSIEUR MACKY SALL PRÉSENTE SA “CONVICTION RÉPUBLICAINE”, SES DÈTRACTEURS PÊCHENT DANS LA RIVIÈRE MARÉCAGEUSE DE L’ANECDOTIQUE.

LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE MONSIEUR MACKY SALL PRÉSENTE SA “CONVICTION RÉPUBLICAINE”, SES DÈTRACTEURS PÊCHENT DANS LA RIVIÈRE MARÉCAGEUSE DE L’ANECDOTIQUE.

La viralité des incriminations dans les réseaux sociaux à l’encontre du Président de la République du Sénégal, Monsieur Macky Sall, pour apologie de la colonisation et de la discrimination au sein de l’armée coloniale entre tirailleurs à la faveur de la pérennité des relations franco-sénéglaises et la promotion des liens d’amitié risquent de travestir la construction de la bonne conscience citoyenne, patriotique et républicaine.
Par la perspective d’une bonne émergence de la pensée individuelle et collective, à l’occasion de la présentation de son livre intitulé: CONVICTION RÉPUBLICAINE, ce vendredi 26 mai 2018, SEM Monsieur Macky Sall a interrogé l’histoire de notre pays en invoquant avec une hauteur d’esprit le récit d’une philosophie des rapports fraternels entre le Sénégal et la France.
Il s’agit d’une séquence anecdotique sur l’histoire des tirailleurs sénégalais à travers laquelle il restitue l’image épinale  d’égards réservés aux soldats de l’armée coloniale française d’origine sénégalaise. Il s’en est pris avec un code d’humour trés complice !
Ses propos en tant que chef d’État sur l’historiographie de son pays peuvent se faire avec un soupçon d’impartialité provocatrice !
Cela donne l’indice de la subtilité de sa stratégie de communication politique qui a toute sa part de lumière didactique  pédagogique et patriotique.
Le langage diplomatique a ses réalités et ses codes qui échappent aux consciences désinvoltes et peu savantes.
Quant aux relations dites “amicales” entre le Sénégal et la France, nous savons tous que dans les relations entre États, il n’y a que des rapports d’intérêts.
Sa pensée est à traiter avec beaucoup de nuance sémantique.
Reconnaissons tout de même que c’est sur la base de l’architecture administrative métropolitaine, entre autres, que l’administration sénégalaise s’est frayée son chemin.
Ce qui serait condamnable, c’est la propension à la promotion des scories souverainistes de la coupole coloniale française !
Loin de là !
SEM Macky Sall s’est plutôt attaché à convoquer avec docte nostalgie et force mélancolie la mémoire de nos grands penseurs d’Afrique Noire à l’image de Thierno Souleymane BAAL.
Celui-ci fut le théoricien et le technicien d’un modèle de pensée sociale à l’avant-garde de son époque. Et mieux encore il lui est reconnu la paternité de l’écriture d’une Constitution réalisée 13 ans avant la Révolution Française !
Par ailleurs des digressions incendiaires ont convoqué sur la table de la controverse sociopolitique la situation crisogène de notre système universitaire.
À ce sujet le Président de la république a  pris des mesures fortes et symboliques. Il a démis de leur fonction le recteur de l’Université Gaston Berger (UGB) de Saint-Louis et le directeur du CROUS. Une décision courageuse qui a calmé bien des ardeurs juvéniles dans les milieux estudiantins.
Mais il y a bien évidemment des questions de fonds à interroger, à secouer et à affronter.
En effet au-delà de la modestie des commodités d’excellence qui doivent être améliorées, il faut des états généraux de l’ensemble du système éducatif et universitaire.
Le va-t-en grève, entre autres, érigé en culture vindicative aux relents d’activisme politicien mérite que le peuple sénégalais y fasse un arrêt sur images en se posant les bonnes questions afin de réfléchir aux bonnes réponses.
C’est le postulat qui semble biaisé de prime à bord. Les différentes parties prenantes doivent apprendre à sortir des carcans clivant de leur positionnement politique.
La prestation de SEM Macky Sall, Président de la République du Sénégal autour de son livre mérite une lecture de raison.
Les oppositions stériles et épidermiques ne contribuent point à enchérir nos débats démocratiques dans un grand pays de communautés de penseurs comme le Sénégal ; si bien adulé, choyé et convoité à travers le monde.
Papa Waly DIOUF
Consultant en Communication Politique Consultant en Diplomatie Protocolaire Poète-écrivain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…