BBY THIES

Le Président Macky Sall et quelques décisions politiques majeures attendues de ses vacances ?

Le Président Macky Sall et quelques décisions politiques majeures attendues de ses vacances ?
Negoce

Le gouvernement est en vacances alors que les problèmes de bonne gouvernance continuent à l’interpeller sur tous les fronts.
On note une recrudescence de la sollicitation de l’assistance publique et de la protection civile face aux inondations à Dakar et dans les régions qui sont presque partout touchées. D’où un besoin impérieux de disposer d’équipes compétentes à même de piloter le plan décennal de lutte contre les inondations. C’est peut être la première mesure que le président va prendre sans état d’âme pour ne pas subir la conséquence du mécontentement noté malheureusement à ce niveau.
Il s’agit aussi de préparer sérieusement la prochaine rentrée scolaire et universitaire, en identifiant clairement les goulots d’étranglements, les points de conflits, les acteurs concernés d’une part ; et de l’autre en préconisant des stratégies de pacification de l’environnement éducationnel. Une décision majeure s’impose pour écarter les facteurs de troubles au niveau des hommes chargés de conduire l’ambitieuse vision du Chef de l’Etat qui a trop souffert de l’incompréhension née des réformes préconisées et du déficit d’adhésion des parents ,des élèves et des étudiants.
Le secteur touristique bat de l’aile entrainant de nombreuses fermetures de réceptacles avec son corollaire de chômage massif et de paupérisation au niveau de la Petite Côte et de la Grande Côte, ainsi que de plus en plus l’abandon de la destination Sénégal. Des Etats généraux du secteur seraient utiles pour recouvrer son lustre d’antan. Là aussi il faut l’homme et l’encadrement qu’il faut à la place qu’il faut.
Dans le pilotage des projets de création des infrastructures portuaires et aéroportuaires à Kaolack et autour de l’Aéroport International Blaise Diagne AIDB, l’apport les chambres de commerce du Sénégal en rapport avec la Fondation Trade Point Sénégal est très attendu pour conforter le Plan Sénégal Emergent – PSE.
L’Alliance Pour la République- l’APR sera principalement comptable du bilan de la seconde alternance que nous avons conduite. D’où un besoin de renforcer l’implication des cadres compétents de notre parti dans le dispositif étatique pour faire face dés à présent aux défis politiques et électoraux en perspective. Personne mieux que nos cadres engagés ne saurait défendre jusqu’aux sacrifices ultimes la vision du Président de notre parti et du pays. Certes nous sommes loin d’être des « pouvoiristes », mais nous assumons aujourd’hui une responsabilité devant l’histoire du pays qui nous a confié le pouvoir pour régler les problèmes de l’heure et esquisser des solutions pour ceux à venir.
La bataille sera rude avec certains alliés aux ambitions présidentielles et des opposants prêts à nous envoyer dans les cordes ou à la touche. Il ne faut pas se voiler la face ou jouer à la pudeur dans les relations qui ne peuvent plus être comme auparavant.
Nous devons également réformer notre politique de communication en faisant appel aux compétences à l’intérieur du parti et dans le cercle des alliés.
L’idée anciennement émise par le président pour la création d’une forte coalition appelée l’Alliance de la Majorité Présidentielle- AMP doit être encouragée et portée par notre parti, l’APR en vue de nous préparer à gagner largement les prochaines échéances.
Notre parti a beaucoup fait dans le domaine social : augmentation directe et indirecte des salaires, amélioration du pouvoir d’achat des populations, avec la baisse des denrées de première nécessité, la couverture maladie universelle, CMU, la baisse du prix des loyers malgré le mauvais jeu des bailleurs ou propriétaires, l’élargissement de l’offre éducationnelle et universitaire, la préservation d’emplois précaires dans le secteur social. Mais la demande reste toujours plus pressante convoquant encore plus notre intelligence, notre gouvernance et notre résilience.
De grandes décisions sont donc attendues de la retraite du président Macky Sall à Popenguine pour un nouveau gouvernement qui travaille rapidement, qui agit et fait bien , à la satisfaction de la demande publique.
Par Papa Malick SOW
Cadre APR et Coordonnateur COJER THIE NORD
Professeur et Ingénieur en Génie civil

2 Comments

  1. mahecor

    belle reflexion camarade et j’ose esperer que le Président en tiendra compte, les points que tu as abordé résume la situation actuelle et donne une direction à prendre pour aboutir à un résultat escompté.
    MERCI POUR CETTE CONTRIBUTION, un bel exemple de faire la politique autrement pour un sénégal meilleur

    Reply

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…