Le professeur Meissa DIOUF descend Sonko et Nafi Ngom Keita …Regardez

Le coordonnateur de la convergence des jeunes républicain du département de Thiès a fait face à notre reporter pour lui confier ces propos » Nous remercions les conseils de jeunesses de la commune et du départemental de Thiès. Cette activité citoyenne démontre combien les jeunes sont engagés dans la voie tracée par le président de la république Macky SALL, mais ils ont un problème d’accompagnement, donc je remercie tous les acteurs qui ont contribué à la réussite de ce projet noble.

Le politicien de Ndiéyène Sirakh après sa communication, a parlé du forum qu’il compte organiser avec les jeunes de l’APR pour le renforcement de leurs capacités. Il poursuit en ces termes : « Nous allons travailler au moment où certains responsables du parti restent cloitrés dans leurs salons. Nous devons accentuer notre communication sur les réalisations du président de la république notamment sur les chantiers de Thiès, les stades qui sont en train d’être réhabilités, les usines comme la NSTS, l’université de Thiès, les bâtiments de l’Isep, et les bourses de sécurité familiale. Ce sont là des réalisations concrètes que les thiéssois peuvent voir dans les grands chantiers de l’état. » Pour le haut conseil territorial qui sera voté le 4 septembre 2016 le deuxième secrétaire élu du conseil départemental de Thiès soutient : « nous allons soutenir la liste qui sera proposée par le président de la république. Dans le respect la discipline du parti. » Parlant de Nafy Ngom Keita, le professeur soutient : « nous ne pouvons pas accepter que des gens qui travaillent avec un appareil aussi puissant fassent des erreurs, car Abdoulaye Wade avais mis sur place cette agence sous contrôle du président de la république. Mais le président Macky SALL qui a dit de gouverner dans la transparence, a mis sur place l’Ofnac qui dépose ses rapports directement chez dame justice. Le Professeur Meissa Diouf poursuit : « les responsables qui parlent dans la presse sont des ingrats. L’administration a le droit d’ouvrir une enquête sur un de ses agents avant même de le suspendre ou bien le suspendre avant d’ouvrir une enquête. C’est le cas avec Ousmane Sonko qui ne fait que protéger ses intérêts avec son parti politique qui n’existe que de nom. Pour rappel, dit-il, l’Ofnac est une agence du pouvoir exécutif qui a son autonomie. Donc les agissements de ces gens ne sont pas rassurants et nous apprécions la décision du président de la république.

Negoce

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…