octobre 19, 2017

BBY THIES

Le professeur Papis Ndoye ouvre un vaste chantier social

Le professeur Papis Ndoye ouvre un vaste chantier social

Thiès souffre d’une absence chronique de politique de la ville. Thiès demeure nonobstant, une ville qui garde l’espoir à cause de l’énergie exprimée par certains de ses fils qui ont concédé beaucoup de sacrifices à l’autel des joutes politiques. Le professeur Papis Omar Ndoye, agrégé titulaire de chair en biophysique-médecine nucléaire, et médecine du sport, figure sur la liste sommaire de cette élite locale qui met la communauté au dessus de ses petites ambitions.

Longtemps ignoré dans les entre loupes  de son ami de toujours Idrissa Seck, Papis qui a décidé de se mettre au service du social a décidé de continuer son combat pour les thiessois. Sous l’autorité morale et le ndigueul du Khalif général des mourides, Cheikh Si Al Makhtar, l’enfant de Som et de TP a mis en chantier un vaste plan d’action civique, pour venir en aide aux thiessois qui en ont besoin. Il s’agit d’interventions ciblées dans les domaines de la santé publique et de l’enfance déshérité en priorité (dans les daaras)

Professeur d’université et leader dans le mouvement associatif et sportif, Papis Ndoye est qualifié pour intervenir dans le domaine social et doter les thiessois d’outils performants de mieux-être. Son carnet d’adresse et l’expertise acquise dans la coopération internationale le disposent à être une identité remarquable dans le leadership de management des politiques publiques au plan local. Surtout dans les compartiments de l’agriculture, de la santé et de l’éducation où sévissent les urgences prioritaires. Selon le Khalife de Touba « la demande sociale, après la remise à niveau du pays, doit mobiliser toutes les énergies nationales pour davantage d’équité et de justice sociale ». Très attaché au sort des enfants de la rue, il fonde beaucoup d’espoir dans le programme du professeur Papis Ndoye.

A Thiès comme ailleurs, les enfants en perdition, ceux qui vivent dans la rue se multiplient. Pour l’heure, peu de réponses sont apportées à cette détresse grandissante. Tournant le dos au manoir des duels politiciens, l’ancien adjoint de Idrissa Seck a entrepris de projeter les images de l’espoir sur ce sombre tableau. Beaucoup de citoyens ont pris le parti de l’accompagner pour la réussite de ses missions sociales bénies par le Khalife de Touba et inscrites dans les politiques décentralisées de l’Etat. C’est une des conditions pour que notre ville sorte de l’isolement, retrouve le cap, une espérance et des perspectives, et que nous soyons des acteurs de la reconstruction intellectuelle, morale et sociale dont Thiès et le Sénégal ont besoin.
« J’ai décidé de m’activer dans le social pour le reste de ma vie » a dit ce double agrégé qui a déplacé le grand arsenal (médecins, camions, étudiants, médicaments…) ce weekend dans la capital du rail, chez Serigne Saliou Touré pour une séance de consultation gratuite …

Thiesinfo

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.