octobre 17, 2017

LE PROJET AMNESTY INTERNATIONAL PLAIDE LES DROITS SEXUELS DES PERSONNES VIVANT AVEC UN HANDICAP

LE PROJET AMNESTY INTERNATIONAL PLAIDE LES DROITS SEXUELS  DES PERSONNES VIVANT AVEC UN HANDICAP

Les droits des personnes vivant avec un handicap, en ce qui concerne particulièrement la santé de la reproduction, ont été au centre des débats d’un atelier de formation sur les droits sexuels et reproductifs des femmes vivant avec un handicap. Ouverte le 16 octobre dernier dans les locaux de la mairie de Thiès-ouest, la rencontre a été l’occasion pour la coordonnatrice d’Amnesty International, Mme Aminata DIEYE, Mme Aby CISSE, présidente de la commission des handicapés, de se féliciter des efforts faits dans le sens de la prise en compte des handicapés dans les structures sanitaires de la ville. Il convient de noter la salle spéciale réservée aux handicapés à l’hôpital régional, ainsi que la pose des rampes pour améliorer la mobilité. Au cours de cet atelier qui prendra fin le 19 octobre 2015, le maire Aliou Sow de Thiès ouest s’est adressé aux femmes en ces termes : « nous ferons tout pour consolider les acquis et mieux,
nous nous efforcerons de rendre gratuits à Thiès ouest, les accouchements des femmes vivant avec un handicap. Nous allons discuter avec le district sanitaire de Thiès pour que cela soit effectif, d’ici à 2016. C’est ça notre politique. Nous avons fait les études et avec 30.000.000 de francs CFA nous pourrons le réaliser ».

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.