octobre 17, 2017

LE SÉNÉGAL PARMI LES PAYS CIBLÉS PAR HYATT HOTELS POUR SON EXPANSION EN AFRIQUE

LE SÉNÉGAL PARMI LES PAYS CIBLÉS PAR HYATT HOTELS POUR SON EXPANSION EN AFRIQUE
 Le Sénégal fait partie des six pays ciblés par le Groupe américain Hyatt Hotels pour doubler sa présence en Afrique avec l’ouverture en vue, en 2018, de l’hôtel Hyatt Centric Dakar, a appris l’APS du groupe hôtelier.  Cet établissement devrait s’étendre sur une superficie de plus de 2 035 m2, et abriter, entre autres, 140 chambres, une salle de conférence et un spa.  Selon un communiqué de presse du Groupe, « le Hyatt Centric Kermel Dakar, Sénégal sera le premier hôtel du groupe Hyatt au Sénégal et le premier hôtel Hyatt Centric d’Afrique ».  « Les hôtels Hyatt Centric se situent dans les villes les plus animées et les plus intéressantes au monde, et font entrer leurs clients au cœur de l’action en leur permettant d’explorer facilement l’essentiel de ce que leur destination a leur offrir. […]. »  Le groupe annonce qu’ »il espérait doubler le nombre de ses hôtels en Afrique, avec six nouveaux établissements devant ouvrir d’ici 2020″.  Selon le communiqué, « sur les six nouveaux hôtels prévus du groupe Hyatt, quatre font leur entrée sur le marché : Hyatt Regency Algiers Airport, Algérie (fin 2018) ; Hyatt Regency Douala, Cameroun (fin 2020) ; Hyatt Regency Addis Ababa, Éthiopie (été 2018) et Hyatt Centric Dakar, Sénégal (été 2018)’’.  Ces six nouveaux établissements devraient « ouvrir d’ici 2020 », précise la même source. Elle ajoute que « cette expansion devrait amener la chaîne hôtelière Hyatt à élargir sa présence dans quatre nouveaux pays africains et aboutir à la création d’environ (2 100) nouveaux emplois une fois les hôtels ouverts ».
Sur ses marchés consolidés, Hyatt renforce sa présence avec le Park Hyatt Marrakech, Maroc (début 2019) et le Hyatt Regency Arusha, Tanzanie (début 2019), qui sont chacun les troisièmes établissements ouverts par la chaîne dans leur pays respectif. Dans le cadre d’un plan d’expansion à long terme en Afrique subsaharienne, Hyatt continuera à rechercher d’autres opportunités d’implantation dans des pays tels que le Rwanda, le Kenya, l’Ouganda, le Mozambique, le Ghana et la Côte d’Ivoire. Selon le communiqué, Hyatt a fait de l’Afrique de l’Est l’une de ses principales zones cibles à court terme, puisque la région dispose d’infrastructures qui bénéficient d’investissements continus de la part des gouvernements, d’une classe moyenne en pleine expansion et d’une stabilité qui jouit d’une reconnaissance internationale, tout cela ayant contribué à une croissance de 11 % du tourisme en Afrique subsaharienne au cours de la dernière année.¦ Selon le Baromètre du tourisme mondial de l’Organisation mondiale du tourisme, le premier semestre 2017 a été marqué par une hausse de 14 % des arrivées internationales en Afrique de l’Est par rapport au premier semestre 2016 ; les voyages intrarégionaux en Afrique ont, quant à eux, augmenté de 13 % sur la même période.
Source : APS

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.