BBY THIES

Le sous-marin SAN JUAN porté disparu en novembre 2017 avait IMPLOSÉ en 40 millisecondes

Le sous-marin SAN JUAN porté disparu en novembre 2017 avait IMPLOSÉ en 40 millisecondes

Après deux (2) mois de recherches, le submersible argentin San Juan, disparu le 15 novembre dernier, n’a toujours pas été retrouvé, mais il semble que les causes de sa disparition soient enfin connues. Le Bureau américain du renseignement naval (ONI) a révélé dans un rapport que le San Juan avait implosé et que les 44 marins se trouvant à bord étaient morts instantanément.  «Ils n’ont pas souffert, ils ne sont pas morts noyés. Leur mort a été instantanée», a affirmé l’ONI dans son rapport consacré à la disparition mystérieuse du sous-marin au large des côtes argentines. Le submersible long de 66 mètres a implosé «en 40 millisecondes», a précisé le document.

Le 23 novembre, le porte-parole de la Marine argentine, avait fait état d’une «anomalie hydroacoustique» dans la zone d’opération du sous-marin. Selon l’ONI, qui s’appuie sur les données recueillies par l’Organisation du traité d’interdiction complète des essais nucléaires, le bruit enregistré avait été produit par l’implosion du San Juan qui se trouvait alors à 400 mètres de profondeur. Ce qui a libéré une énergie équivalente à celle d’une explosion d’environ 6 tonnes de TNT. À cette profondeur, la pression est telle que la coque du submersible argentin a été entièrement pulvérisée en «40 millisecondes», a ajouté l’ONI. Le 4 janvier dernier, les proches de l’équipage avaient décidé  demandé de poursuivre les recherches du sous-marin. Les familles de 44 membres d’équipage du sous-marin demandent de ne pas retirer votre aide jusqu’à ce que le San Juan ne soit retrouvé.

Negoce

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…