août 20, 2017

Contact: 775312579 Email: redaction@thiesinfo.com

« L’EAU DE FEU » – POISON OU NUTRIMENT : L’ALCOOL et ses effets NEFASTES pour le CORPS humain

« L’EAU DE FEU » –  POISON OU NUTRIMENT :  L’ALCOOL et ses effets NEFASTES pour le CORPS humain

L’alcool n’a aucune utilité dans l’organisme, il peut même lui être nocif et pourtant celui-ci dispose de mécanismes enzymatiques nécessaires pour le dégrader. Toute petite molécule, l’alcool franchit, tel quel vite, la paroi de l’estomac, de l’intestin ensuite pour passer directement dans le sang et rejoindre le foie et le cerveau. Cette absorption est presque instantanée quand on est à jeun, moins quand l’alcool est dilué dans le contenu de l’estomac, surtout quand les graisses et les protéines du repas s’y trouvent. Dans le foie et grâce à un enzyme spécial, l’alcool subit une série de réactions chimiques qui le dégradent jusqu’à la centrale énergétique du corps. Il y a des dimensions sociales de la dépendance alcoolique avec toutes les tragédies familiales que nous connaissons. Dans certains cas extrêmes le passage aux Urgences psychiatriques est inévitable, nécessaire.

 

 1 – LE TUBE DIGESTIF : 5% de l’alcool est dégradé dans l’estomac, le reste passe tel quel dans le sang au niveau de l’intestin grêle pour atteindre le foie.

2 – LE SANG : L’alcool passe dans le sang en 15 à 30 minutes si l’on est à jeun, en une heure si l’estomac est plein. A partir du sang, l’alcool se dilue dans toute l’eau de l’organisme, soit 70% du corps en moyenne.

3 – LE CŒUR : En cas de consommation massive, des troubles du rythme cardiaque se produisent.

4 – LE FOIE : C’est l’organe qui se charge de la plus grande partie de l’élimination de l’alcool en le transformant en d’autres substances.

5 – LE REINS : Élimination par les reins dans les urines (environs 2,5%).

6 – LE SEXE : L’alcoolisation peut provoquer des troubles de la sexualité : absence d’érection, éjaculation précoce…

7 – LE SYSTÈME NERVEUX : Le système nerveux central (cerveau) et le système nerveux périphérique (nerfs) sont souvent et irrémédiablement atteints.

 POISON OU NUTRIMENT : LA GRAVITE DE « L’EAU DE FEU » QUI TUE L’ORGANISME          

 Quelle que soit la boisson : Vin, bière, apéritif, digestif etc, l’alcool traverse rapidement la paroi de l’estomac, de l’intestin et passe dans le sang. Elle n’y subit aucune transformation par les sécrétions gastriques. L’alcool arrive ensuite dans le foie. Si le sujet est à jeun, le transit dure de 15 à 30 minutes, si au contraire l’absorption se fait additionner d’un repas, la durée sera d’une à plusieurs heures.

Grâce au sang, l’alcool se répand dans les organes : cerveau, foie, cœur, rate, rein… La plus grande partie de l’alcool absorbé (90% environ) est brûlée principalement par le foie. C’est une drogue qui touche en priorité le système nerveux et le foie. L’alcool éthylique ou éthanol appelé communément « alcool » est une molécule chimique qui provient de la fermentation des hydrates de carbone (glucides). Il peut être aussi de synthèse, c’est à dire recréé artificiellement. Comme toutes les drogues, il y a accoutumance et dégradation de l’individu.

 LA BIÈRE

 L’orge, qui est la matière première fondamentale de la bière, ne donne pas, telle quelle, un extrait fermentescible par le levure. En la brassant dans l’eau chaude, on n’obtiendrait qu’un mauvais emploi. Il faut qu’on lui fasse subir d’abord un début de germination. Il s’y forme alors des enzymes qui, au brassage, attaquent le contenu du grain et le dissolvent dans l’eau. L’amidon notamment, se transforme ainsi, en grande partie, en sucres fermentescibles par l’action des enzymes au brassage. Ce début de germination s’appelle le maltage. Cette phase préalable de la fabrication forme souvent une industrie à part : la bière est principalement consommée par la jeunesse de notre pays.

 LE WHISKY

 Le whisky est fabriqué à partir de trois (3) ingrédients : l’orge, le malt et l’eau. Tous les grains d’orge dont la distillerie a besoin sont achetés à l’automne, après la récolte. Ils sont stockés, puis triés, puis séchés dans des fours chauffés à l’anthracite, combustible qui ne produit pas de fumée. Une fois séchés, les grains sont stockés dans d’immenses entrepôts. L’orge est trempée dans l’eau pendant quatre (4) jours. Cette opération permet l’étape suivante : la germination ou maltage (fermentation naturelle). Pendant cette étape, les grains sont retournés régulièrement pour éviter une surchauffe. L’orge maltée et non maltée est écrasée à l’aide d’une meule et devient le « grist ».

 VINS BLANCS

 Ils proviennent de raisins blancs ou de raisins rouges à jus blanc. Le moût est immédiatement séparé des éléments de pigmentation (peaux, etc…) pour éviter la coloration par macération. En laissant la fermentation transformer tous les sucres, on obtient un blanc. En arrêtant la fermentation pour garder du sucre, on obtient un blanc doux.

 ROSES

 Ils proviennent également de raisins noirs à jus blanc. La macération dure environ une (1) semaine, jusqu’à ce que le moût ait pris la couleur rosée. Ils ne sont jamais obtenus par un mélange de vins blancs et de vins rouges. Seuls, les vignerons champenois ont le droit de faire ce mélange pour obtenir le Champagne rosé. Les boissons alcooliques contiennent d’autres produits toxiques ajoutés. Les principaux toxiques sont des aldéhydes, des esters, du méthanol, des cyanures. A ces substances, les industriels y associent certains additifs et contaminants, notamment : les pesticides, les terpènes (provenant des écorces de fruits) les phytotoxines provenant champignons. A partir de là on comprend mieux que l’alcool soit une drogue et une drogue toxique. Sa toxicité va toucher d’autres organes et générer des maladies quand la consommation va dépasser le stade de l’occasionnel.

 LE « SOUM-SOUM »

 Partout dans le monde, la noix de cajou est utilisée comme friandise apéritif et dans certaines industries. La pulpe de la pomme de cajou, très riche en vitamines C, sert à la fabrication de confitures et de jus de fruits. Mais aussi du « Soum-Soum », un alcool artisanal bien de chez nous obtenu après fermentation de la pulpe. Le « Soum-Soum » est consommé en général ceux qui n’ont pas de moyens.

 L’ALCOOL ET LA GROSSESSE

 L’alcoolisme maternel est l’une des causes principales de retard mental et peut également causer des malformations congénitales (c’est la première cause de cardiopathie congénitale). L’alcoolisation de la femme enceinte donne un grand nombre d’avortements spontanés et de mort-nés. Quand l’enfant arrive néanmoins à terme et qu’il vie, il peut présenter des caractéristiques appelées « syndrome de l’alcoolisme foetal« .

 

 thiesinfo.com Santé

thiesinfohalf

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

appli

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…