Les pharmaciens de Thiès vont en guerre contre les médicaments de la rue.

Les pharmaciens de Thiès vont en guerre contre les médicaments de la rue.

Le syndicat des pharmaciens privés du Sénégal a organisé,ce mercredi 25 novembre 2015, à la promenade des Thiéssois, une journée de sensibilisation des populations sur les dangers des médicaments de la rue et de l’automédication. Le docteur Assane DIOP a tenu ces propos : « 30% des médicaments en circulation dans les pays en voie de développement sont falsifiés et 50% des médicaments disponibles dans certains pays sont concernés. Plus de 200 000 personnes meurent chaque année parce qu’elles ont eu le malheur de prendre, de bonne foi, un faux médicament contre le paludisme, une maladie endémique au Sénégal et dans la plupart des Etats africains. 50% des médicaments achetés sur le net sont faux.
L’achat de médicaments contrefaits expose à des maladies iatrogènes (insuffisances rénales, cardiopathies, avortements ulcères…) ou d’intoxication mortelle consécutive à la prise de ces médicaments qui sont devenus de véritables poisons. On rappelle que la vente des médicaments est un monopole réservé exclusivement aux pharmaciens et non aux marchés hebdomadaires ou dans des boutiques, comme c’est le cas dans notre pays ».

Negoce

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…