septembre 25, 2017

Contact: 775312579 Email: redaction@thiesinfo.com
BBY THIES

LES RETOMBEES DU CONSEIL DES MINISTRES DECENTRALISE DE THIES par Lamine Aysa Fall

LES RETOMBEES DU CONSEIL DES MINISTRES DECENTRALISE DE THIES par Lamine Aysa Fall

Depuis la tenue du Conseil des Ministres délocalisé de la région de Thiès, le 21 mai 2014, 168 milliards de FCFA, soit 67% d’investissement ont été pris en charge financièrement. La région attend des engagements à hauteur de 247,447 milliards de FCFA. Les investissements portent sur des domaines aussi stratégiques que structurants comme l’agriculture, l’élevage, la pêche, l’environnement, les infrastructures, les transports, le commerce, le tourisme ou encore l’industrie, les mines, l’énergie et l’artisanat.

Le niveau d’exécution des engagements progresse. 168 milliards de FCFA, soit 67%, d’investissement ont été pris en charge financièrement. Les réalisations portent sur l’accélération de la construction de l’Autoroute Aéroport International Blaise DIAGNE (AIBD) – Somone-Mbour, AIBD- Thies et Thiès -Touba, le démarrage imminent de l’aménagement du pôle urbain de Daga Kolpa -AIBD-Kirène, l’achèvement des travaux d’électrification en cours dans 113 villages dans les départements de Thiès, Tivaouane et Mbour dans le cadre du programme d’urgence d’électrification rurale, l’achèvement des travaux des villages artisanaux de Mbour, Thiès et Tivaouane et la réhabilitation de ceux de Saly Portudal, Khombole et Mékhé. Les réalisations concernent également, en particulier, la création d’une nouvelle zone industrielle à Thiès, l’installation de 67 plates-formes multifonctionnelles, la mise en place de crédits pour soutenir les activités productives des femmes et des jeunes, le démarrage de travaux d’aménagement de la station de Pointe Sarène, la construction des Espaces numériques ouverts (ENO) dans le cadre de l’Université virtuelle du Sénégal, dans les départements de Mbour et Thiès, le relèvement du plateau technique des hôpitaux de Mbour et Tivaouane, la construction du pôle mère –enfants à l’hôpital de Mbour et d’une dizaine de postes de santé, ainsi que la rénovation du CNEPS, la construction des abattoirs de Mbour.
Les investissements portent sur la mise en place de fermes agricoles dans les localités de Fissel, Sessene, Nguékoh, Keur Moussa, Notto Diobass, Thiénaba, Mérina Dakhar, Méwane et Niakhène avec la coopération italienne et la réalisation de pistes rurales, la construction d’infrastructures de débarquement des produits de la pêche à Mbour, d’installations de complexes frigoriques à Kayar, Fass Boye, Nianing et Ndayane, le renforcement du réseau d’infrastructures hydrauliques à travers le PEPAM et le PUDC.

D’autres projets sont aussi concernés. Il s’agit, entre autres, de la construction de salles de classes dans l’élémentaire et le secondaire, particulièrement dans les six (06) lycées de proximité de Nguékhokh, Thiadiaye,
Ndiaganiao, Sandiara, Pire, Thilmakha, la construction d’infrastructures sanitaires dans la région et le relèvement des plateaux techniques des hôpitaux de Mbour et Tivaouane, la construction de l’hôtel de police de Tivaouane.

CITES RELIGIEUSES.
Le chef de l’Etat avait ainsi invité le Gouvernement à accorder une attention particulière à l’intensification des travaux de modernisation des cités religieuses de Tivaouane, Ndiassane et Thiénaba. En plus de Poponguine, Thiès fait partie des régions qui ont le plus de cités religieuses.
Le Président de la République avait engagé le Gouvernement à accélérer la dynamique de relance des chemins de fer, avec notamment la restructuration institutionnelle de l’exploitation de l’axe ferroviaire Dakar-Bamako.
Il avait aussi préconisé la mise en œuvre d’un plan régional de relance de l’industrie et des entreprises en difficulté dans la région de Thiès. Il s’est réjoui des mesures volontaristes prises par le Gouvernement dans le cadre de la liquidation des droits des ex travailleurs de la défunte société nationale de Chemin de fer du Sénégal et de la relance de la Nouvelle Société des Textiles du Sénégal (NSTS).
Agriculture-élevage-pêche-environnement :

La région de Thiès va bénéficier de l’achèvement et la création de nouvelles fermes agricoles dans plusieurs localités, la réalisation et l’équipement d’abattoirs modernes, l’intensification des actions d’insémination artificielle, le renforcement de la lutte contre l’érosion côtière, la réalisations de complexes frigorifiques modernes, le renforcement des dotations de la région dans le cadre du programme de reconstitution du capital semencier. Concernant les secteur de hydraulique et de l’assainissement, ce sera le renforcement du réseau de forages dans les zones de Mboro, Palo et Thiénaba, la réactualisation et réalisation des Plans directeurs d’Assainissement de Thiès, Tivaouane, Mbour et des autres villes, la réalisation du plan d’urbanisme de Popenguine et du pôle urbain de Daga Kolpa-AIBD-Kirène
Sécurité et loisirs : Les secteurs des sports et loisirs, de la sécurité et du développement local ont été bien pris en charge. Ils vont bénéficier de l’achèvement de la réalisation et de la réhabilitation des villages artisanaux de Mbour, Thiès, Tivaouane, Mékhé, Saly Portudal et Khombole, de la réhabilitation du CNEPS et du stade Lat Dior de Thiès, de la réhabilitation du Commissariat de police du 1er arrondissement de Thiès, des camps Michel-le-Grand et Tropical, de la construction des commissariats de police de Pout et de Mboro et d’un camp du GMI à Tivaouane, de l’accélération de la mise à disposition des fonds de dotation et d’équipement des collectivités locales.
Depuis la tenue du Conseil des Ministres délocalisé de la région de Thiès, le 21 mai 2014, 168 milliards de FCFA, soit 67% d’investissement ont été pris en charge financièrement. La région attend des engagements à hauteur de 247,447 milliards de FCFA. Les investissements portent sur des domaines aussi stratégiques que structurants comme l’agriculture, l’élevage, la pêche, l’environnement, les infrastructures, les transports, le commerce, le tourisme ou encore l’industrie, les mines, l’énergie et l’artisanat.

Le niveau d’exécution des engagements progresse. 168 milliards de FCFA, soit 67%, d’investissement ont été pris en charge financièrement. Les réalisations portent sur l’accélération de la construction de l’Autoroute Aéroport International Blaise DIAGNE (AIBD) – Somone-Mbour, AIBD- Thies et Thiès -Touba, le démarrage imminent de l’aménagement du pôle urbain de Daga Kolpa -AIBD-Kirène, l’achèvement des travaux d’électrification en cours dans 113 villages dans les départements de Thiès, Tivaouane et Mbour dans le cadre du programme d’urgence d’électrification rurale, l’achèvement des travaux des villages artisanaux de Mbour, Thiès et Tivaouane et la réhabilitation de ceux de Saly Portudal, Khombole et Mékhé. Les réalisations concernent également, en particulier, la création d’une nouvelle zone industrielle à Thiès, l’installation de 67 plates-formes multifonctionnelles, la mise en place de crédits pour soutenir les activités productives des femmes et des jeunes, le démarrage de travaux d’aménagement de la station de Pointe Sarène, la construction des Espaces numériques ouverts (ENO) dans le cadre de l’Université virtuelle du Sénégal, dans les départements de Mbour et Thiès, le relèvement du plateau technique des hôpitaux de Mbour et Tivaouane, la construction du pôle mère –enfants à l’hôpital de Mbour et d’une dizaine de postes de santé, ainsi que la rénovation du CNEPS, la construction des abattoirs de Mbour.
Les investissements portent sur la mise en place de fermes agricoles dans les localités de Fissel, Sessene, Nguékoh, Keur Moussa, Notto Diobass, Thiénaba, Mérina Dakhar, Méwane et Niakhène avec la coopération italienne et la réalisation de pistes rurales, la construction d’infrastructures de débarquement des produits de la pêche à Mbour, d’installations de complexes frigoriques à Kayar, Fass Boye, Nianing et Ndayane, le renforcement du réseau d’infrastructures hydrauliques à travers le PEPAM et le PUDC.

D’autres projets sont aussi concernés. Il s’agit, entre autres, de la construction de salles de classes dans l’élémentaire et le secondaire, particulièrement dans les six (06) lycées de proximité de Nguékhokh, Thiadiaye,
Ndiaganiao, Sandiara, Pire, Thilmakha, la construction d’infrastructures sanitaires dans la région et le relèvement des plateaux techniques des hôpitaux de Mbour et Tivaouane, la construction de l’hôtel de police de Tivaouane.

CITES RELIGIEUSES.
Le chef de l’Etat avait ainsi invité le Gouvernement à accorder une attention particulière à l’intensification des travaux de modernisation des cités religieuses de Tivaouane, Ndiassane et Thiénaba. En plus de Poponguine, Thiès fait partie des régions qui ont le plus de cités religieuses.
Le Président de la République avait engagé le Gouvernement à accélérer la dynamique de relance des chemins de fer, avec notamment la restructuration institutionnelle de l’exploitation de l’axe ferroviaire Dakar-Bamako.
Il avait aussi préconisé la mise en œuvre d’un plan régional de relance de l’industrie et des entreprises en difficulté dans la région de Thiès. Il s’est réjoui des mesures volontaristes prises par le Gouvernement dans le cadre de la liquidation des droits des ex travailleurs de la défunte société nationale de Chemin de fer du Sénégal et de la relance de la Nouvelle Société des Textiles du Sénégal (NSTS).

Agriculture-élevage-pêche-environnement :
La région de Thiès va bénéficier de l’achèvement et la création de nouvelles fermes agricoles dans plusieurs localités, la réalisation et l’équipement d’abattoirs modernes, l’intensification des actions d’insémination artificielle, le renforcement de la lutte contre l’érosion côtière, la réalisations de complexes frigorifiques modernes, le renforcement des dotations de la région dans le cadre du programme de reconstitution du capital semencier. Concernant les secteur de hydraulique et de l’assainissement, ce sera le renforcement du réseau de forages dans les zones de Mboro, Palo et Thiénaba, la réactualisation et réalisation des Plans directeurs d’Assainissement de Thiès, Tivaouane, Mbour et des autres villes, la réalisation du plan d’urbanisme de Popenguine et du pôle urbain de Daga Kolpa-AIBD-Kirène
Sécurité et loisirs : Les secteurs des sports et loisirs, de la sécurité et du développement local ont été bien pris en charge. Ils vont bénéficier de l’achèvement de la réalisation et de la réhabilitation des villages artisanaux de Mbour, Thiès, Tivaouane, Mékhé, Saly Portudal et Khombole, de la réhabilitation du CNEPS et du stade Lat Dior de Thiès, de la réhabilitation du Commissariat de police du 1er arrondissement de Thiès, des camps Michel-le-Grand et Tropical, de la construction des commissariats de police de Pout et de Mboro et d’un camp du GMI à Tivaouane, de l’accélération de la mise à disposition des fonds de dotation et d’équipement des collectivités locales.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

thies massage