Les travaux de l’AIBD exécutés à 78% (ministre)

Les travaux de l’AIBD exécutés à 78% (ministre)

[template id= »821″]

Les travaux de constructions de l’Aéroport international de Blaise Diagne (AIBD) ont été exécutés à 78%, a assuré le ministre du Tourisme et des Transports aériens, Abdoulaye Diouf Sarr, confirmant sa réception en juillet 2015.

Il a fait cette révélation lors d’une réunion technique de la Commission développement et aménagement du territoire de l’Assemblée nationale. Celle-ci est contenue dans un rapport de ladite commission dont copie est parvenue à l’APS, jeudi, lors du vote du budget de son département.

 »En ce qui concerne la question du délai de livraison de l’aéroport, il faut souligner qu’elle est au centre des préoccupations du gouvernement. Les travaux vont se terminer en juillet 2015 et actuellement les travaux sont exécutés à près de 78% », a-t-il dit lors de cette réunion technique.

Selon le rapport de la commission, le ministre du Tourisme a répondu à plusieurs interpellations des parlementaires concernant l’AIBD.

Les parlementaires ont manifesté leur inquiétude par rapport au montage financier, aux villages qui doivent être déplacés et au respect de la date de sa mise en service qui a expiré.

Adoulaye Diouf Sarr assure avoir rencontré l’entrepreneur en charge du chantier et indique que celui-ci a confirmé la fin des travaux en juillet 2015. Il souligne que le contrat sera repris mensuellement avec lui pour qu’il renouvelle son engagement sur le délai.

 »Concernant les villages, exceptés quelques familles qui refusent encore de quitter le site, toutes les autres ont été relogées, les infrastructures ont été installées et le ministère de l’Education nationale a été saisi pour la réception et l’ouverture de l’établissement scolaire », a-t-il dit.

S’agissant du montage financier de l’AIBD, M. Sarr souligne que l’Etat du Sénégal a hérité du coût de construction et que son montage initial a évolué avec la signature de trois avenants liés aux infrastructures additionnelles et aux opérations de recasement des trois villages qui se trouvaient sur le site.

 »(…) des négociations ont été menées avec l’entrepreneur pour reprendre le dispositif, prendre toutes les garanties nécessaires et redémarrer dans de bonnes conditions, sur la base d’un nouveau mode de gestion, convenu d’accord partie », a-t-il dit.

Selon lui, depuis la mise en place de cette mesure, les coûts sont maîtrisés et un quatrième avenant est en préparation.

Cela n’a cependant ‘’aucune incidence sur le déroulement des travaux’’, soutient le rapport.

Certains députés ont posé la question de savoir ce que deviendra l’aéroport Léopold Sédar Senghor, après la mise en service de l’AIBD. Cela  »dépendra de beaucoup de paramètres. Il s’agira de voir si réellement le Sénégal peut [faire fonctionner] deux aéroports. La réflexion est en cours. (…) Nous allons voir s’il est opportun de garder cet aéroport ou pas », a répondu M. Sarr

source aps

Negoce

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…