août 21, 2017

Contact: 775312579 Email: redaction@thiesinfo.com

L’État Islamique gagne 1,5 MILLION de dollars par JOUR grâce au PÉTROLE 

L’État Islamique gagne 1,5 MILLION de dollars par JOUR grâce au PÉTROLE 

Au moins neuf (9) gisements de pétrole se situent sur les territoires contrôlés par les terroristes de l’État islamique en Irak et en Syrie.  L’élimination de la production pétrolière terroriste est aujourd’hui l’une des priorités de la coalition internationale qui lutte contre l’EI. Mais les pays qui la composent font face à un dilemme : comment peut-on éliminer le califat sans déstabiliser la vie des 10 millions de personnes qui habitent sur le territoire de l’EI et dans d’autres régions? Pour l’instant, aucune réponse n’est donnée et les djihadistes continuent à extraire et à vendre du pétrole.

D’après les opérateurs et les ingénieurs locaux, la production de pétrole sur le territoire de l’EI a atteint un niveau de 34.000 à 40.000 barils par jour, que les terroristes vendent sur les sites d’extraction pour un prix allant de 20 à 45 dollars le baril, ce qui leur permet de gagner en moyenne 1,5 million de dollars par jour.

L’EI a adopté sa stratégie pétrolière depuis longtemps. Dès son apparition en Syrie en 2013, ses leaders comptaient sur le pétrole comme base financière pour leur État islamique. Le conseil de l’organisation stipulait ainsi que le pétrole jouerait un rôle fondamental dans la construction de cet État et dans le financement de ses ambitions.

Contrairement à Al-Qaïda, qui dépend de riches donateurs étrangers, le modèle financier de l’EI se base sur une production monopolistique de pétrole dans la région contrôlée. Même sans exportations, l’EI peut assurer sa prospérité grâce au marché énorme que représentent les territoires occupés en Syrie et en Irak.

La stratégie de l’EI s’appuie sur le modèle étatique. Daesh entend en effet gérer le secteur pétrolier comme les entreprises pétrolières publiques. D’après les Syriens qui ont été ciblés par les recruteurs de l’EI, le mouvement cherche aujourd’hui des ingénieurs expérimentés et leur propose un bon salaire.

Le rôle du pétrole au sein des structures dirigeantes de l’EI témoigne également de son importance pour le mouvement. Ainsi, la gestion des territoires islamistes est très décentralisée mais le secteur pétrolier, les opérations militaires et le travail du département médiatique — très développé — sont coordonnés par les chefs de l’organisation.

Bien que le profit principal de l’EI provienne des ventes de pétrole sur les gisements, l’organisation assure aussi son traitement dans une certaine mesure. A ces fins, les djihadistes utilisent des usines de traitement mobiles. Il existe en Syrie et en Irak des marchés où on peut acheter du pétrole brut ou des produits pétroliers: environ la moitié de ces derniers est envoyée vers l’Irak, alors que le reste est transporté en Syrie, dans les régions contrôlées par le gouvernement et l’opposition. Suite au traitement du pétrole, l’EI cesse de participer aux opérations, affirment les experts.

Le succès de l’EI dans le domaine pétrolier est peut-être seulement passager. Les bombardements par la coalition et la Russie, ainsi que les prix bas du pétrole affectent ses profits de manière très négative. Mais pour le moment, la menace principale réside dans l’épuisement des vieux gisements syriens. Le fait est que les djihadistes ne disposent pas des mêmes technologies que les grandes entreprises pétrolières, qui permettent de résister à une chute lente de la production.

Source : Sputniknews

 

thiesinfohalf

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

appli

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…