juillet 23, 2017

Contact: 775312579 Email: redaction@thiesinfo.com
BBY THIES

L’EX-AGENT du MI6, auteur du «DOSSIER Trump» bientôt ENTENDU par le Sénat ?

L’EX-AGENT du MI6, auteur du «DOSSIER Trump» bientôt ENTENDU par le Sénat ?
BBY THIES

L’auteur d’un rapport qui accusait le président américain Donald Trump de liens avec la Russie a été invité par des sénateurs américains à se rendre aux USA. Il réfléchit aux suites à donner à cette invitation. Christopher Steele, l’ex-agent du MI6, auteur du rapport sur les liens présumés de Donald Trump avec le Kremlin, est invité à témoigner devant le comité de renseignement du Sénat américain. L’ancien agent du service de renseignement extérieur britannique réfléchit encore à cette invitation, annonce le quotidien The Independent, se référant à son entourage.

Selon les interlocuteurs du journal, il y a peu de chances que Steele, âgé de 52 ans, accepte de venir aux États-Unis. Toutefois, certains sénateurs tant Démocrates que Républicains, sont prêts à rencontrer l’ex-espion en Grande-Bretagne ou en territoire neutre. Pour le moment, Steele n’a pas répondu à l’invitation faite il y a deux (2) semaines, mais ses proches affirment qu’il ne serait d’accord pour évoquer des détails de son rapport que si certaines mesures de sécurité étaient prises.

President Donald Trump arrives to board Air Force One at Joint Base Andrews in Maryland

Le document anonyme, qui affirmait que certains « agents russes » disposeraient d’informations compromettantes pour Donald Trump, a été publié par BuzzFeed, qui a annoncé que ce rapport avait été rédigé par un ex-agent du renseignement britannique. Plus tard, il a été révélé que le rapport émanait de Christopher Steele, qui après son départ du MI6, avait fondé la société Orbis Business, spécialisée dans les enquêtes et la sécurité.

Donald Trump a plusieurs fois démenti les informations contenues dans le rapport de Steele en déclarant ne pas être lié à la Russie et n’ayant aucun contact avec les autorités russes. Le président américain a souligné que le FBI a qualifié le rapport de faux et que BuzzFeed devait répondre de la publication, ses collaborateurs n’étant que des « tas d’ordures » et des « personnes très malhonnêtes ». À son tour, le porte-parole du président russe, Dmitri Peskov, a déclaré aux journalistes que les articles annonçant que Moscou disposerait d’informations compromettantes pour Donald Trump étaient « des canulars absolus ».

thiesinfohalf

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

appli

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…