BBY THIES

LIAISON DAKAR-AIBD – LE TRAIN EXPRESS REDONNERA AU RAIL UN SECOND SOUFFLE

LIAISON DAKAR-AIBD –  LE TRAIN EXPRESS REDONNERA AU RAIL UN SECOND SOUFFLE
Negoce

[template id= »821″]

Parmi les projets phares, au titre du Pse, le président de la République a annoncé le démarrage, en 2015, du projet de liaison par train express Dakar-Aéroport international Blaise Diagne (Aibd).

 

Il s’agira de la construction, avant 2017, d’une voie à écartement standard (dénommé Train Express régional) de 54 kilomètres et qui va assurer la desserte de l’Aibd, la nouvelle ville de Diamniadio et la banlieue de Dakar. Ce projet viendra redonner un second souffle au secteur des transports ferroviaires qui traverse actuellement une grave crise.

Cette situation est la conséquence directe de l’absence d’une vision claire constatée lors de la décennie passée où le transport ferroviaire n’a jamais été pris en compte dans les stratégies de développement. Pour cette raison, les infrastructures ferroviaires qui existent au Sénégal sont dans un niveau de service très peu satisfaisant.

En effet, à certains endroits, la vitesse commerciale ne dépasse guère les 20 kilomètres à l’heure, comme par exemple entre Goudiry et Kidira, sur l’axe Dakar-Bamako.

La conséquence directe de ce quasi-abandon par l’Etat de toute politique ferroviaire est l’occupation anarchique du chemin de fer à certains endroits. Conscient de cette situation alarmante et préoccupante, le président de la République

a décidé de la mise sur pied d’un secrétariat d’Etat au réseau ferroviaire confié à Abdou Ndéné Sall, dont l’une des priorités est justement la construction d’une voie à écartement standard de desserte entre Dakar et l’Aibd. L’exécution de ce projet majeur et structurant est indispensable pour la desserte du nouvel aéroport, de la nouvelle ville de Diamniadio et de la banlieue dakaroise (Rufisque, Pikine et Guédiawaye).

D’autres projets majeurs sont prévus dans le domaine ferroviaire, à savoir la modernisation des infrastructures ferroviaires entre Dakar et Thiès, la réhabilitation de la ligne actuelle Dakar-Kidira-Bamako, un corridor extrêmement important pour l’approvisionnement du Mali à partir des opérations de transit du port de Dakar et l’accès au marché sous-régional de l’Uemoa.

L’autre projet structurant dans le domaine du rail est la construction d’une nouvelle voie ferroviaire à écartement standard Dakar-Tambacounda-KédougouKéniéba-Bamako.

Communément appelé Dakar-Bamako dans le Sud du pays ou ligne Nepad, cette ligne favorisera, outre le transport des produits de l’exploitation des mines de fer de la Falémé, celle des mines de bauxites et de fer de Faléa au Mali.

Elle permettra aussi le raccordement des nouvelles lignes Matam-Tambacounda, pour l’exploitation des phosphates de Matam. La ligne Ziguinchor-Tambacounda viendra compléter cette ambitieuse architecture et parachever la modernisation du rail.

 

source soleil

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…