BBY THIES

Rencontre Annuelle des Présidents de coopératives de l’union Régionale des coopératives de Construction et d’habitat de la région de Thiès

URCCH/THIES

Rencontre Annuelle des Présidents de coopératives de l’union Régionale des coopératives de Construction et d’habitat de la région de Thiès
Negoce

Ce samedi 22 octobre 2016, s’est tenue la Rencontre Annuelle des Présidents de coopératives de l’union Régionale des coopératives de Construction et d’habitat de la région de Thiès à son siège sis la ZAC de Nguinth. Plus de 70 coopératives affiliées se sont fait représenter par leurs présidents. Le directeur général Lamine DIEDHIOU, en ouvrant la séance, a tenu à remercier les participants venus si nombreux, assister à cette rencontre. Il a défini la coopérative comme étant une organisation de personnes ayant les mêmes besoins et les mêmes objectifs et qui acceptent de se regrouper volontairement et de faire fonctionner l’organisation de façon démocratique. Dans ce cas de figure, l’objectif principal de la Coopérative d’habitat de L’UNION REGIONALE DES COOPERATIVES DE CONSTRUCTION ET D’HABITAT DE LA REGION DE THIES, est d’offrir à ses membres les meilleures conditions possibles d’acquisition de logements de qualité, dans un cadre de vie communautaire basé sur l’échange et la responsabilité, intégrant toutes les commodités d’accompagnement (infrastructures commerciales, sanitaires, scolaires, sportives).

L’ambition de l’union Régionale des coopératives de Construction et d’habitat de la région de Thiès est de parvenir avec les Autorités à faire de Thiès une vaste zone d’Aménagement Concerté (ZAC).Progressivement, à la suite de la ZAC 1, d’autres aménagements prendront en charge les membres de l’union non encore attributaires. Ainsi, gérant actuellement Quatre Mille Cent Quatre Vingt Treize (4193) familles à travers nos membres, l’U.R entend avec l’appui de son excellence, Monsieur le Présidence de la République, atteindre ses propres objectifs en participant à la réalisation de la politique gouvernementale pour que chaque famille puisse disposer d’un toit. Le vice-président de l’UR Samba GUISSE a quant à lui, mis l’accent sur les acquis positifs de l’union. Il a tenu ces propos : « Il n’y aura plus d’arnaque, ni d’escroquerie en matière d’accès à l’habitat. Les responsables de l’union ont déployé tous les moyens pour atteindre leurs objectifs de création d’habitat au profit de leurs membres. Chemin faisant, ils réussirent à obtenir du gouvernement la création d’une zone d’aménagement, site coopérative avec deux engagements pour y accéder : payer 4000 FCFA le m² pour être sélectionné et la moitié de la valeur de la participation pour être éligible pour des parcelles de taille variant entre 200 et 150 m². L’UR est désormais responsable de la construction de ce premier quartier coopératif du Sénégal. Suite aux contacts et missions d’appui de la Socodevi (Québec, Canada), Etimos France a décidé d’intervenir sur ce projet afin d’aider à l’élaboration du concept de ce premier éco-quartier d’Afrique de l’Ouest. Ainsi il s’agit d’un projet doublement innovant. Les bénéficiaires du projet à sociologie varient entre les Agents de l’Etat, Agents du secteur privé formel et informel, retraités, ou tout simplement femmes à domicile ou personnes à revenus variables. Tous souhaitent l’accès à la propriété privée dans un cadre de vie durable. L’objectif du projet est de concilier la recherche d’un habitat au meilleur coût pour les familles de classe moyenne à modeste de la région de Thiès, avec l’introduction des exigences du développement durable faisant partie de notre politique .La compression des charges et la négociation de prêts immobiliers adaptés, permettront à ces familles de financer la construction de leur logement à la mesure de leurs capacités. Pour se doter d’un habitat respectueux L’UR est une occasion unique d’adapter les connaissances en urbanisation et architecture durable au contexte africain. Un quartier durable, faut-il le rappeler, est un quartier plus économe en énergie, plus propre grâce à l’assainissement et la gestion des déchets, protégé du climat grâce aux espaces verts, et qui saura s’adapter aux évolutions de ses habitants comme de son environnement. Nous comptons sur un bon fonctionnement coopératif. Toutes les décisions relatives à la construction des quartiers suivent donc un processus démocratique et participatif. Mais l’URCCH compte aller encore plus loin. L’UR est destinée à devenir un véritable gestionnaire de la vie du quartier…

L’URCCH, par son fonctionnement coopératif, est une structure appropriée pour favoriser la création de nouveaux emplois au service de la communauté. Cependant, nous sommes soumis à des contraintes dont la levée dépend de la haute autorité. Permettez nous de les lister ici de manière synthétique pour vous en faciliter le suivi : Règlements fonciers et administratifs, viabilisation du site de Daral Peul, Mise en place des infrastructures sociales de base. Appui à l’exonération des taxes liées à la construction ; Facilitation de l’accès à la caisse de garantie pour financer nos projets La présence massive de toutes les composantes de notre union est à la mesure de l’espoir suscité pour de nouveaux projets, tels que : Ballabey, daaral peulh, ainsi que la zone de substitution qui est Darou Bairé . L’union félicite tous les membres du conseil d’administration ainsi que les participants à cette rencontre.

2 Comments

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…