août 19, 2017

Contact: 775312579 Email: redaction@thiesinfo.com

Mamadou Ngningue, PDG d’Itecom dégage une enveloppe de 40.000.000 de Frs Cfa pour financer les groupements féminins de Thiès. (Vidéo)

Mamadou Ngningue, PDG d’Itecom dégage une enveloppe de 40.000.000 de Frs Cfa pour financer les groupements féminins de Thiès. (Vidéo)

Ce mercredi 29 juin 2016, Le président du mouvement ‘’Alliance Pour Un
Sénégal Prospère’’ M. Mamadou Ngningue, coordonnateur départemental du
Mouvement pour la démocratie et les libertés(Model), par ailleurs directeur
général d’Itecom, a procédé à la remise de financement d’une valeur de 40.000 .000 Frs
Cfa pour alléger les charges administratives dans l’obtention de crédits auprès des
Mutuelles d’épargne et de crédit du pays. La cérémonie s’est déroulée à son domicile,
sis au quartier Hersent. C’est une foule immense qui a répondu à l’appel du chef d’entreprise
qui a signé un pacte avec les femmes pour faire de la politique autrement.

Il a saisi l’occasion pour s’exprimer en ces termes : « je suis toujours soucieux des femmes de Thiès qui sont de braves. J’ai une fois remis des financements sur fonds propres à hauteur de 10.000.000 Frs Cfa, qui, malheureusement, ont été mal gérés. Cette fois-ci, je suis venu avec un nouveau mode de financement qui est de donner aux 50 groupements, un financement d’ 1.000.000 pour
100 femmes, 750.000 Frs Cfa, pour 75 femmes et 250.000 Frs Cfa, pour 50 femmes. Il y aura également des financements individuels avec nos cellules politiques qui travaillent sur le terrain parce que notre objectif est de contribuer de façon significative au développement des femmes de Thiès. Je saisis l’occasion pour dire que notre mouvement ira aux élections législatives sous la bannière de la formation politique dirigée par l’économiste Ibrahima Sall ».

La présidente des femmes du mouvement ‘’Alliance Pour Un Sénégal Prospère’’ a magnifié le geste de Mamadou NGINGUE qui investit beaucoup dans le social, dit-elle, cherchant toujours l’autonomisation des femmes. Il aide en plus les candidats au BAC, et au BFEM, en payant des cours de renforcement. Il nous reste, à nous les femmes, à travailler pour des inscriptions massives sur les listes électorales afin d’obtenir une majorité écrasante lors des prochaines échéances électorales.
© 2016 Microsoft Conditions Confidentialité et cookies Développeurs Français

thiesinfohalf

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

appli

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…