août 20, 2017

Contact: 775312579 Email: redaction@thiesinfo.com

MAMADOU NIANG : NATIF DE THIES AUX PAILLETTES DU BASKET CHAMPIONS LEAGUE

MAMADOU NIANG : NATIF DE THIES AUX PAILLETTES DU BASKET CHAMPIONS LEAGUE

Le pivot sénégalais, Mamadou Niang, est entré dans l’histoire en fin avril avec son club de Tenerife (élite espagnole), vainqueur de la première Basket Champions league, une compétition de la FIBA (Fédération internationale de basket).

Peu de chose prédestinait au basket ce joueur qui a grandi à Médina Sabakh dans le Saloum (centre).

’’C’est grandiose de voir le nom de notre équipe sur le palmarès de cette compétition’’, a déclaré le pivot sénégalais de 23 ans dans un entretien téléphonique avec l’APS.

‘’La ville était en effervescence et c’était quelque chose d’énorme parce que Tenerife n’a pas l’habitude de ces fêtes’’, a dit le jeune basketteur de 23 ans soulignant que cette compétition a permis aux basketteurs et au club d’être reconnus mondialement.

‘’On ne pouvait pas imaginer meilleure publicité dans une ligue espagnole qui est l’une des mieux cotées en Europe avec des équipes comme le Real, Barcelone’’, a indiqué le basketteur sénégalais dont l’équipe avait battu les Turcs de Banvit BK en finale de la compétition.

’’J’ai amélioré mes statistiques et avec cette nouvelle compétition, j’ai eu plus de temps de jeu’’, s’est réjoui le jeune basketteur.

’’A Tenerife, poursuit-il, j’arrive en 3-ème position dans la hiérarchie des pivots et cette compétition m’a permis de me faire connaître puisque j’y ai grappillé plusieurs points’’, a-t-il par ailleurs ajouté.

’’C’est bien pour moi et cette compétition m’a permis de poursuivre mon apprentissage du très haut niveau’’, a poursuivi le jeune basketteur arrivé dans le tard dans cette discipline.

Appelé à parler de son parcours, le natif de Thiès, ayant grandi à Médina Sabakh rappelle avoir commencé à jouer au basket à l’âge de 15 ans.

’’C’était grâce à mon frère Manirou (Dembélé, sauteur en hauteur basé en France) que je me suis mis à cette discipline’’, a-t-il dit se souvenant qu’il jouait dans les rues en play ground.

’’C’était à Nioro du Rip (centre) et il n’y avait pas d’infrastructure adéquate’’, a-t-il rappelé.

’’En 2008, ma grand-mère qui habite à Thiès, m’a conseillé de venir la rejoindre dans la cité du rail vu ma grande taille pour pouvoir apprendre les fondamentaux du basket’’, a-t-il ajouté relevant qu’il a réussi à intégrer le camp de vacances de SEED (une académie alliant sports et études) à Thiès.

’’J’ai pu apprendre les fondamentaux et les proches continuaient à m’encourager à continuer’’, a-t-il dit.

’’De retour à Nioro, je devais me débrouiller tout seul et à la fin de l’année scolaire, j’ai décidé de retourner encore une fois à Thiès’’, poursuit-il.

’’(…) J’y ai rencontré un agent du nom de Modou Fall qui m’a proposé d’aller faire des tests en Espagne en 2010’’, dit-il soulignant que les tests ont été concluants.

’’J’ai continué mon apprentissage dans le club de Gran Canaria avant d’atterrir dans une filiale du même club. Entre temps, j’ai été élu meilleur basketteur des moins de 18 ans en Espagne’’, a-t-il ajouté précisant avoir rejoint Tenerife son actuel club en 2013.

’’Ca se passe vraiment bien et ce titre en Basket champions league, me permettra d’avancer’’, a-t-il dit appelant la Fédération sénégalaise de basket à regarder du côté de l’Espagne.

’’Il y a beaucoup de basketteurs sénégalais à fort potentiel dans ce championnat et le risque c’est qu’ils prennent la nationalité espagnole comme c’était le cas d’Astou Ndour’’, a-t-il par ailleurs ajouté.
thiesinfo avec aps

thiesinfohalf

1 Comment

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

appli

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…