MARY TEW NIANE : « Jeter des pierres, barrer des rues, ce n’est pas une mission d’un étudiant »

MARY TEW NIANE  : « Jeter des pierres, barrer des rues, ce n’est pas une mission d’un étudiant »

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, le Pr Mary Tew Niane, qui présidait, ce samedi 1er aout, à Thiès, la cérémonie de remise de diplôme de la 38ème promotion d’ingénieurs de l’Ecole Polytechnique de Thiès, a regretté les incidents survenus lors de la visite de Macky Sall, à l’Ucad.

Le Pr Mary Tew Niane n’a pas fait dans la langue de bois pour revenir sur les faits regrettables qui se sont produits au cours de la visite de Macky Sall à l’Ucad. Il pense que « quand le président de la République vient rendre visite aux étudiants, il y a un esprit civique qui doit prévaloir. Il y a des choses inacceptables dans une République ». Il dit ne pouvoir « concevoir, un seul instant, je ne dis même pas un étudiant, mais qu’un individu, quel qu’il soit, ose jeter quelque chose vers le président de la République. Je crois qu’il est important que notre société se réveille et que les parents jouent leur rôle. Les enfants, il faut les éduquer. Nous, en tout cas, le nôtre, c’est de toujours leur dire la vérité. Ils peuvent nous huer, ce n’est pas un problème. Mais la vérité, nous la dirons, et à chaque fois, c’est dans l’intérêt impératif de l’école ». Et de poursuivre : « parce que l’école, aujourd’hui, telle quelle est, ce sont des errements que nous sommes en train de vivre, des absences de prise de responsabilités, à différents niveaux, qui interpellent tout le monde : l’Etat, les parents, les enseignants, les encadreurs ». Mary Tew Niane reste d’avis qu’il faut un « sursaut. C’est à ce sursaut que le président de la République a appelé l’ensemble des étudiants, en leur disant que la mission première d’un étudiant à l’université, c’est d’étudier ». D’autant qu’aux yeux du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, « il n’y a pas d’autres missions. Jeter des pierres, barrer des rues, ce n’est pas une mission d’un étudiant, ce n’est pas les missions d’un jeune qui veut son avenir. Je le dis, je le répète et je continuerai à le répéter, tout le temps que le président de la République me fera confiance à la station où je suis. Pour toujours dire qu’il faut étudier, travailler dur, très dur, parce que c’est la seule voix pour la réussite de notre école ». Le ministre de l’Enseignement n’a pas manqué d’inviter « la majorité comme l’opposition, les autorités religieuses et coutumières à parler aux étudiants, car il est temps de parler ». Le ministre de l’Energie, Thierno Alassane Sall, qui assistait à la cérémonie a indiqué : « quand « le président de la République, la première Institution, fait l’honneur à l’université de se déplacer pour aller rencontrer, discuter et investir, afin de répondre à des préoccupations qui ont été celles des universitaires et des étudiants pendant longtemps, consistant à mettre des pavillons et laboratoires, je pense qu’on peut montrer son mécontentement pour protester, mais sur des formes beaucoup plus convenables et convenus ».

 Cheikh CAMARA

Negoce

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…