MATAR BA, AUX ANCIENNES GLOIRES DE FOOTBALL : «Vous méritez la CONSIDÉRATION de toute la NATION»

MATAR BA, AUX ANCIENNES GLOIRES DE FOOTBALL : «Vous méritez la CONSIDÉRATION de toute la NATION»
«Vous méritez la considération de toute la nation». C’est en ces termes que le ministre des Sports, Matar Bâ a accueilli, l’Association des anciens internationaux (Association Défis Solidarité), présidée par El Hadji Malick Sy «Souris» qu’il a reçue hier, jeudi 17 décembre, dans les locaux de son département, sis à la Zone B.
«Il y a plusieurs catégories d’anciennes gloires mais vous (El Hadji Malick Sy et Cie, Ndlr), dans le domaine du football, c’est un devoir pour moi de vous donnez toute la considération requise, vu l’effort que vous avez fourni pour le Sénégal», a déclaré le patron du sport sénégalais.
Selon Matar Bâ, ce serait même une «grande erreur»  de laisser un tel capital humain de côté. «En tant que ministre des sports, c’est tout à fait normal que je cherche toutes les expériences possibles, qui nous permettrons, avec les hauts cadres d’accomplir notre mission, pour pouvoir gérer mieux le secteur du sport sénégalais. Vous avez capitalisé beaucoup d’expériences. C’est pour cela que j’ai pris la décision d’intégrer et de donner de la place à l’ensemble des personnalités qui ont eu à montrer leur preuve au Sénégal et ailleurs. Pour qu’ensemble, on puisse gérer les sports sénégalais.»
Et d’ajouter : «J’ai demandé à mes Directeurs de vous convoquez à une séance de travail pour mieux pousser la réflexion. Parce qu’il y a l’ensemble de fédérations qui ont été installées démocratiquement dans ce pays mais, il y a beaucoup de personnalités qui ne sont pas dans ces fédérations. En tant que Etat, c’est notre devoir de rassembler l’ensemble des expériences, l’ensemble des anciennes gloires pour discuter, échanger et recueillir les conseils pour mieux accompagner les fédérations et sensibiliser l’ensemble des athlètes qui ont la chance de porter le maillot national.»
Visiblement satisfait de l’audience, El Hadji Sy «Souris», déclare : «Le sport doit être considéré comme partie prenante du développement». «Nous sommes disposés à donner nos avis aux autorités chargées des sports», a ajouté l’ancien président de la Fédération sénégalaise de football (FSF).
Par ailleurs, El Hadji Malick Sy et Cie, ont salué les mesures prises par le ministre des sports, pour accompagner leurs activités sociales.
«Nous lui avons proposé pour l’année 2016, qu’il soit le parrain avec ces services de l’organisation de don de sang,  que nous comptons organiser dans la région de Dakar avec une possibilité de le décentraliser à Saint-Louis. Ce sont des actions phares de notre association et également les consultations médicales», a confie M. Sy.
  Avant d’ajouter, «Nous retournions à la coupe d’Afrique et à la coupe du monde avec un éclat plus grand, parce que nous avons les capacités intellectuelles et financières. Peut être, ce sont les capacités organisationnelles qui restent». Durant cette rencontre, les anciennes gloires du football, ont rappelé  que, l’état fait beaucoup sur le plan social dans beaucoup des ministères. «En France, il y a une organisation spécifique pour les sportifs de haut niveau. Tant pour l’accompagnement quand ils sont jeunes que pour l’accompagnement en fin de carrière. C’est ça notre combat. Nous, on va partir mais d’autres générations arrivent. Nous voulons qu’avant de partir formaliser le statut des sportifs de haut niveau après sa carrière.» Du point de vu de l’expérience, le président a noté qu’ils n’ont jamais été payés dans le sport. Selon lui, «c’était un amour et une activité sociale. Je dois amener mon expérience dans le domaine où je suis compétent. Nous allons essayer de donner notre avis si cela est nécessaire. »
«Peu mieux faire»
Sur la situation du football sénégalais, le président des anciennes gloires, de souligner «si j’étais un instituteur avec une copie à corriger, je noterai “peu mieux faire“» sur la situation actuelle, qui selon lui doit être «analysée en profondeur».
Matar Bâ, encense la presse sportive
En marge de cette rencontre qui s’est tenue en huis clos avec les anciennes gloires. Matar Ba, a tenu à souligner l’important rôle que joue la presse sénégalaise notamment dans le domaine du sport.
«Beaucoup de décisions sont prises en lisant la presse. La presse alerte et met le doigt là où ça fait mal. C’est extrêmement  important pour quelqu’un qui doit prendre la décision. Quand on a gagné les Jeux africains à Brazzaville, quand on a gagné la Coupe d’Afrique de basket, la presse a montré toute la fierté du peuple sénégalais. Je le dis très sincèrement. Si je devais dire le contraire, je le dirais».
Source : sudonline
Negoce

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…