août 20, 2017

Contact: 775312579 Email: redaction@thiesinfo.com

MAURITANIE – SÉNÉGAL : Le budget D’EXPLORATION de Kosmos Energy multiplié par trois (3)

Encouragé par des recherches de plus en plus prometteuses, Kosmos Energy a porté à 40,6 milliards Fcfa son budget d’exploration des eaux maritimes de la Mauritanie et du Sénégal pour 2016. Celui-ci était fixé à 11,6 milliards Fcfa en 2015« La qualité de notre programme d’exploitation n’a jamais été aussi robuste », s’est ravi Andrew Inglis, le PDG de Kosmos Energy. Selon des précisions du chef d’entreprise, ces travaux entraîneront en avril 2017 la mise en branle d’un vaste programme de forages multi-puits dans l’offshore des deux (2) pays. Il a ajouté que le programme visera l’une des plus larges explorations, non forées, identifiées sur les côtes de l’atlantique. Kosmos Energy détient 60% de droits d’exploration du pétrole et du gaz au Sénégal, notamment sur les gisements de Saint-Louis et Kayar. Il contrôle également un géant bloc gazier situé dans la zone maritime commune entre les deux (2) pays. Les deux (2) voisins espèrent exploiter de façon conjointe ce périmètre. La production devrait démarrer en 2020.

DAKAR ET NOUAKCHOTT VEULENT ACCÉLÉRER LA SIGNATURE DE L’ACCORD DE COOPÉRATION DANS LES HYDROCARBURES

Quelques mois après avoir annoncé leur volonté d’exploiter en commun le gaz naturel découvert sur le champ transfrontalier Grand Tortue/Ahmeyim, les gouvernements sénégalais et mauritanien veulent approuver « dans les meilleurs délais »l’accord de coopération intergouvernemental annoncé à cet effet. L’objectif est d’aboutir à la prise de la décision finale d’investissement avant la fin de l’année 2017 ou en début d’année 2018, cosigné par le pétro-gazier texan Kosmos Energy qui a effectué la découverte.

La nouvelle arrive après une rencontre à Paris entre le ministre mauritanien du pétrole, Mohamed Abdel Vetah, son homologue sénégalais Thierno Alassane Sall, et Andrew Inglis, le PDG de Kosmos Energy. Un protocole d’accord de coopération avait été signé dans ce sens en juin dernier entre les sociétés d’Etat du Sénégal (Petrosen), de la Mauritanie (SMHPM) et Kosmos Energy. « Les efforts nécessaires seront consentis afin que l’Accord de coopération intergouvernementale soit approuvé dans les meilleurs délais pour permettre une prise de décision finale d’investissement à la fin de l’année 2017 ou au début de l’année 2018», explique le document. Les deux (2) pays espèrent devenir exportateurs de gaz naturel d’ici 2020 grâce au gaz du champ Tortue/Ahmeyim dont les réservoirs sont estimés à 450 milliards de pieds cubes.

thiesinfo.com avec Agence Ecofin

thiesinfohalf

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

appli

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…