MBAYE DIONE, ALIOUNE SARR, MALICK GAKOU: Ces « fils » de Moustapha Niasse en ordre de bataille

MBAYE DIONE, ALIOUNE SARR, MALICK GAKOU: Ces « fils » de Moustapha Niasse en ordre de bataille

En perspective des Législatives de 2017, Alioune Sarr, Mbaye Dione et Malick Gakou, abreuvés à la source de l’Afp, ne se font point de cadeaux pour conquérir la cité rebelle.
Alioune Sarr, ministre du Commerce, Mbaye Dione, maire de Ngoundiane et enfin Malick Gakou, président du Grand parti ont un dénominateur commun : ils ont tous été abreuvés aux sources de l’Alliance des forces de progrès (Afp). Aujourd’hui, ces 3 enfants de Moustapha Niasse, président de l’Assemblée nationale, que tout oppose, ont pris des trajectoires différentes. Chacun avec son style et sa démarche se prépare à l’exercice du pouvoir au plus haut sommet de l’Etat avec des agendas savamment planifiés. En quête d’espace, ces « fils » putatifs de Niasse cherchent à se neutraliser mutuellement pour asseoir leur légitimité politique. Et, à quelques mois des élections législatives de 2017, ils multiplient leurs tournées dans le département de Thiès. Ils ne se font pas de concessions pour la victoire finale.

Mbaye Dione, coordonnateur régional de l’Afp, qui compte aller aux Législatives, en dehors de Benno Bokk yaakaar (Bby), veut confirmer son hégémonie en jouant un rôle de premier plan sur la scène politique nationale. Ces élections législatives constituent une compétition de survie politique pour le maire de Ngoudiane qui n’a pas la prétention de gagner Thiès. Sans la bénédiction de « son père » d’emprunt, il compte engranger un maximum de suffrages au niveau national pour récolter quelques sièges parlementaires. En fin stratège, Mbaye Dione qui s’est affranchi de Moustapha Niasse veut marquer son terroir et confirmer son leadership sur le landerneau politique national. Malgré ses divergences politiques avec Moustapha Niasse sur la question de la candidature de son parti à la Présidentielle de 2019, il se dit toujours membre de l’Afp. «Je n’ai pas démissionné de l’Afp. Je suis toujours membre de ce parti politique», signale-t-il. Le coordonnateur régional de l’Alliance des forces de progrès tisse ainsi sa toile politique et multiplie ses actions en faveur des populations. Il continue à sillonner les villages du département de Thiès en perspective des élections législatives de 2017. Ces activités fractionnistes ont fortement contribué à fragiliser le parti de Moustapha Niasse à Thiès qui a, déjà, souffert du départ d’Elène Tine.

L’Afp, un héritage alambiqué

Alioune Sarr, coordonnateur départemental de l’Afp tente de sauver la formation politique des progressistes. Lui et Mbaye Dione n’émettent plus sur la même longueur d’onde. Dans le département de Thiès, ils sont les deux seuls progressistes qui sont maires depuis 2009. Depuis cette date, Mbaye Dione et Alioune Sarr règnent successivement sans partage dans leurs communes respectives à Ngoundiane et à Notto Diobass. Aujourd’hui, une vive compétition est ouverte entre ces deux hommes qui semblent être en course pour le contrôle de l’Afp avec la retraite politique de Moustapha Niasse non lointaine. Ce dimanche, Alioune Sarr a prévu de se déployer énergiquement dans sa commune où il est encerclé par le coordonnateur départemental du parti Rewmi, le député Mamadou Dialane Faye et Maryvonne Ndione, responsable locale du Grand parti de Malick Gakou. Pour prendre une longueur d’avance sur ses adversaires politiques, à moins de 3 mois des élections législatives, Alioune Sarr a mis à la disposition des femmes de sa commune une ligne de crédits de 300 millions de F CFA pour accompagner leurs projets. Mais trop préoccupé à surveiller ses arrières, dans sa propre commune, le ministre du Commerce est absent dans toutes les autres localités du département où l’Afp a sensiblement perdu du terrain. «Notre seule ambition, c’est d’accompagner Macky Sall pour un second mandat », avait-il confié aux progressistes du village de Hannène. L’Afp s’est presque éteinte pour servir exclusivement les ambitions du chef de l’Etat. Mbaye Dione et Malick Gakou, président du Grand parti, ne veulent point rendre la tâche facile à Alioune Sarr. Ils sont quotidiennement à l’assaut du département de Thiès pour enrôler tous les frustrés de l’Afp qui ne partagent plus la vision de Moustapha Niasse. Dans ce cadre, Malick Gakou initie, ce dimanche, une vaste tournée politique dans le Diobass où il compte mettre un terme à la carrière politique de son éternel adversaire le ministre du Commerce Alioune Sarr à qui l’on prête déjà l’ambition de se forger un destin présidentiel et de vouloir succéder à Moustapha Niasse à la tête de l’Afp. Toutefois, Moustapha Niasse risque de laisser, en héritage, à ses « enfants », un parti déchiqueté peu attractif. Encore maîtres et maires dans leurs fiefs, Alioune Sarr et Mbaye Dione devront batailler ferme pour confirmer leur leadership, lors de ces Législatives, au risque d’hypothéquer leurs avenirs politiques.

OUSSEYNOU MASSERIGNE GUEYE

Negoce

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…