octobre 18, 2017

MISE EN ŒUVRE DU PLAN SENEGAL EMERGENT L’AUTOROUTE THIÈS-TOUBA POUR  »RÉVOLUTIONNER LE RÉSEAU ROUTIER »

MISE EN ŒUVRE DU PLAN SENEGAL EMERGENT L’AUTOROUTE THIÈS-TOUBA POUR  »RÉVOLUTIONNER LE RÉSEAU ROUTIER »

[template id= »821″]

En érigeant une autoroute devant relier Thiès et Touba, l’Etat du Sénégal vise à densifier le réseau routier national. Cet axe routier, dont les travaux démarreront bientôt, permettra d’améliorer les conditions de trafic et de sécurité des zones traversées.

Le réseau routier sénégalais devrait continuer sa densification, notamment avec le démarrage, cette année, des travaux de l’autoroute Thiès-Diourbel-Touba longue d’environ 120 kilomètres. Macky Sall est convaincu que le « projet majeur d’autoroute Thiès-Touba (…), par ses différentes connexions, va révolutionner le réseau routier national ».

Il est prévu, le long de cet ouvrage, cinq échangeurs, dont un en forme de losange, à Thiès, trois trompettes simples sur la Rn3, Bambey et Diourbel et un trèfle sur la bifurcation Ngabou-Touba, indique la fiche officielle présentant le projet.

L’autoroute devrait aussi disposer de quatre passages supérieurs sur la route nationale et les routes départementales, 12 passages supérieurs sur pistes rurales, 20 passerelles pour piétons et véhicules non motorisés, cinq postes de péage, dont deux en pleine voies et trois sur des bretelles. Des aires de service seront également aménagées.

L’ouvrage est financé sur le mode du partenariat public-privé (Ppp). Il sera exécuté en trois phases. D’abord, l’axe Thiès-Khombole, ensuite Khombole-Diourbel et enfin, Diourbel-Touba.

L’autoroute Thiès-Touba sera érigée pour augmenter la capacité d’écoulement du trafic, améliorer les conditions de trafic et de sécurité des zones traversées, faciliter l’accès aux services et équipements sociaux, rendre agréable le cadre de vie des populations…

Surtout, elle permettra d’améliorer sensiblement la circulation lors de certains événements religieux, dont le grand Magal de Touba qui draine des millions de pèlerins. Les études d’impact sont déjà bouclées par le partenaire stratégique, Eximbank China.

Le financement de l’ouvrage est évalué à 413,5 milliards de FCfa, dont 400 milliards qui iront aux infrastructures, 8,5 milliards à l’assistance au maître d’ouvrage et cinq milliards pour payer les impenses. Les familles dont les maisons se trouvent sur le trajet de l’autoroute seront dédommagées.

Prévu initialement en décembre 2014, le démarrage officiel des travaux a été finalement reporté pour ce mois de janvier 2015. La cérémonie sera présidée par le chef de l’Etat.

 

 

source soleil

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.